"Les orpailleurs" - Thierry Jonquet

Maîtrise et réalisme.
La brigade criminelle du commissaire Sandoval a fort à faire en ce mois de septembre. Des cadavres de femmes sont retrouvés amputés d'une main, point de départ d'une enquête compliquée, sur fond de trafic de viande et de faux papier. L'un des inspecteurs chargés des investigations est préoccupé par une situation familiale difficile, la juge qui travaille sur l'affaire semble quant à elle avoir des démêlés avec un ex-conjoint top pressant... en découvrant le nombre de ramifications, de rebondissements, de personnages sur lesquels s'attarde l'auteur, on se dit que ce roman aurait pu se métamorphoser en un indescriptible fouillis... eh bien non !

Thierry Jonquet maîtrise son intrigue à la perfection, sait jouer des effets de surprise au bon moment. Bref, pas une seconde d'ennui à la lecture de ce roman aux personnages attachants et au dénouement inattendu. L'écriture efficace, les dialogues parfois gouailleurs, en font un récit à la fois réaliste et passionnant.
Un réalisme qui n'est pas surprenant, quand on connait un tant soit peu le parcours de l'auteur qui, au cours d'une carrière professionnelle chaotique (il fut entre autres marchand de lessive, peintre de bandes sur routes, livreur de chapeaux de mariée, ergothérapeute dans un centre de gériatrie, soignant en psychiatrie, enseignant dans une classe de section d'éducation spécialisée), a eu l'occasion de rencontrer nombre d'individus aux destins brisés et malheureux.

Commentaires

  1. Un de mes auteurs de polars français préféré.

    A lire absolument le magnifique "Mon vieux".

    Vous ne serez plus la même personne...

    RépondreSupprimer
  2. Je note. Je n'avais de toute façon pas l'intention d'arrêter là ma découverte de cet auteur !

    Ing.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire