"Prières pour la pluie" - Dennis Lehane

Moindre, mais pas mauvais tout de même...

"Prières pour la pluie"est le dernier volet en date (1) des aventures de Patrick Kenzie et Angela Gennaro, le couple de détectives privés nés de l'imagination de Dennis Lehane. A l'issue du précédent volume, moralement mis à mal par une enquête éprouvante ("Gone, baby, gone"), ils se sont séparés.
Angela travaille désormais pour une société de surveillance, alors que Patrick exerce toujours quant à lui en tant que détective. C’est à ce titre que vient le trouver Karen Nichols, jeune femme ingénue et très soignée, harcelée par un homme ayant déjà eu des démêlés avec la justice concernant certaine affaire de viol…
Avec l’aide de son ami Bubba, Kenzie règle très rapidement la situation, et oublie Karen, jusqu’à ce qu’il apprenne, 6 mois plus tard, le suicide de la jeune femme. Cette nouvelle le perturbe assez pour qu’il tente d’en savoir plus. Il découvre alors que durant les 6 mois précédant sa mort, la défunte avait eu à faire face à une incroyable accumulation de malheurs.

Disons-le de suite : « Prières pour la pluie » n’est pas, de l’avis général –et c'est aussi le mien-, le meilleur volume de la saga Kenzie-Gennaro. Il n’a pas en effet la dimension troublante d’un « Ténèbres, prenez-moi la main » ou d’un « Gone, baby, gone », dans lesquels le mal-être existentiel des héros face à la laideur du monde, leurs difficultés à ajuster une quelconque morale compte tenu de la fragilité de la frontière existant entre le bien et le mal, instillaient aux récits une profondeur et une désespérance qui pouvaient provoquer chez le lecteur un certain malaise...
Patrick Kenzie a bien quelques coups de blues, des interrogations concernant le sens de son existence et le bien-fondé de ses actes, mais c’est surtout l’intrigue qui est mise en avant, ici. Une intrigue par ailleurs plutôt efficace et bien rythmée, qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde à la lecture de « Prières pour la pluie ».
En conclusion, il faut croire que même quand Lehane ne fait pas de son mieux, le résultat n'en reste pas moins un bon roman policier.

(1) Il semblerait que Dennis Lehane n'ait pas l'intention de s'en tenir là. Il prévoit en effet de publier une suite à "Gone, baby, gone", dans laquelle nous retrouverons le duo Kenzie-Gennaro.
Pour en savoir -un tout petit peu- plus :

Commentaires

  1. Je suis en train de lire "Un dernier verre avant la guerre", après lecture de deux Lehane hors le cycle de Kenzie & Gennaro. En fait, j'ai surtout envie de lire les deux suivants, mais j'avais envie de commencer par le début.

    RépondreSupprimer
  2. C'est le premier que j'ai lu, je l'avais trouvé pas mal mais sans plus. Autant dire que maintenant que j'ai découvert les autres volumes de la série, je le trouve carrément médiocre...

    RépondreSupprimer
  3. >>>Ys : les deux suivants, dans l'ordre chronologique s'entend, sont "Ténèbres, prenez-moi", qui reste mon préféré de la série, et "Sacré", qui à mon humble avis est dispensable. "Gone, baby, gone", en revanche, est à lire aussi.

    >>>Thomas : par comparaison avec les meilleurs épisodes de la série, celui-ci est effectivement vraiment moins bon, mais je n'irai pas jusqu'à dire que je l'ai trouvé médiocre. Je crois que j'ai bien fait de ne pas le lire aussitôt après les autres volets, et j'ose espérer que si prochain volume il y a, ce sera bien sûr dans la veine des premiers.

    RépondreSupprimer
  4. De la série, j'ai lu "Ténèbres, prenez-moi la main" qui est effectivement très bon. mais jusqu'à maintenant, mon préféré est de loin "Mystic River".

    RépondreSupprimer
  5. >>>Auguri : j'avoue ne pas avoir lu celui-là, malgré toutes les excellentes critiques que j'ai pu en lire. Ce qui me retient un peu, c'est que j'ai vu le film (que j'ai d'ailleurs trouvé plutôt bon).

    RépondreSupprimer
  6. Je suis entièrement d'accord avec toi.
    Ténèbres et Gone baby gone sont les deux meilleurs, Sacré le plus léger, et Prière un bon Lehane, ce qui représente quand même le haut du manier polar.
    Et puis j'adore Bubba, et dans Prières il a un rôle essentiel alors ...

    RépondreSupprimer
  7. >>>Jean-Marc : oui, c'est vrai que ce Bubba mériterait le prix du meilleur second rôle masculin du monde du polar...

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir,

    Je viens de le finir, et je ne comprends pas comment Scott c'est retrouvé mêlé à cette histoire ?
    un lien avec la psy ou lovel ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir cher anonyme, et bienvenue ici.

      Ma lecture date malheureusement un peu trop pour que je puisse vous répondre : je ne me souviens même plus qui est Scott !!

      Désolée..

      Supprimer

Enregistrer un commentaire