"Brooklyn Follies" - Paul Auster

Trop beau pour être vrai ?

"Je cherchais un endroit tranquille où mourir. Quelqu'un me conseilla Brooklyn et, dès le lendemain, je m'y rendis (...)".
Ainsi s'exprime Nathan Glass, le narrateur de "Brooklyn Follies", dès les premières lignes de ce roman. Et c'est finalement la vie qu'il va (re)trouver dans ce quartier où il vécut enfant, et où il pensait finir ses jours en vieil homme solitaire après avoir divorcé de sa femme, s'être fâché avec sa fille, et s'être doucement remis d'un cancer du poumon. Car solitaire, il ne va pas le rester longtemps... Tout commence par sa rencontre avec Tom, le fils de sa sœur défunte, qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années et qu'il retrouve dans une librairie d'occasion, avec quelques kilos en plus et quelques ambitions en moins. Nathan a toujours été très attaché à ce neveu intelligent et d'agréable compagnie, et s'étonne que le brillant avenir auquel il semblait promis ne se soit pas concrétisé. Le jeune libraire et son oncle renouent des liens réguliers, et c'est ainsi, une rencontre en amenant une autre, que Nathan évolue bientôt au sein d'un cercle d'individus d'origines et de personnalités diverses, qui vont se soutenir, s'apprécier, échanger sur leurs failles, leurs aspirations...

"Brooklyn Follies" est un roman sur cette folie qu'est la vie, avec ses coups du sort, ses désillusions, mais aussi et surtout ses joies, ses espoirs, sur l'amour et l'amitié.
C'est aussi un roman sur les belles personnes, ces anonymes qui n'accomplissent ni exploit ni action héroïque mais qui, au quotidien, aspirent à mener une existence simple et juste, et à se comporter en individus sincères et tolérants.
C'est, pour résumer, une histoire qui irradie d'humanité... trop peut-être ? Le récit s'achève sur une série d'heureux dénouements qui m'ont par moments légèrement agacée, dans la mesure où j'ai eu l'impression qu'ils permettaient à l'auteur de finir son histoire de façon quelque peu expéditive... et cela m'a paru nuire à la crédibilité de l'ensemble. Malgré tout, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, dont les personnages extrêmement attachants -je crois que chacun d'entre nous aimerait avoir un oncle Nathan- ont eu sur moi un effet rassérénant, et dont l'écriture, d'une grande fluidité, m'a fait le dévorer d'une traite !


Un autre titre pour découvrir Paul Auster :

Commentaires