Soit dit en passant...

"L'homme du soir" - Mo Hayder

Jack Caffery, inspecteur de police du secteur de Brixton, un quartier de Londres, est amené à enquêter sur l'enlèvement du petit Rory Peach, 9 ans, qui a d'abord été séquestré durant 3 jours avec ses parents à leur domicile. Cette affaire le touche d'autant plus qu'il a lui-même vécu, 25 ans auparavant, la disparition de son frère Ewan et que, malgré les soupçons pesant sur le voisin de la famille Caffery, le présumé pédophile I.Pendericki, le corps de l'enfant n'a jamais été retrouvé, et le coupable jamais arrêté.

Un thriller haletant, qui nous plonge dans l'univers glauque et sordide de la pédophilie, parfois même à la limite du supportable.

Mo Hayder a un style fluide et efficace, et ménage le suspense sur plusieurs niveaux : parallèlement à l'enquête policière, nous suivons la progression des relations, complexes, entre les personnages, et les errements de Jack sur les traces de ce frère disparu.

Elle induit de plus le lecteur en erreur d'une façon originale que, bien entendu, je ne dévoilerai pas ici...

------------ 
"A la poursuite des Slans" - A. E. Van Vogt

Les Hommes, avec à leur tête le dictateur Kier Gray, dominent la planète aux dépens des Slans, race jadis créée par un scientifique à partir d'êtres humains, dont les principales caractéristiques sont une intelligence et une force physique hors du commun, ainsi que la faculté de lire dans les pensées. Persécutés, ils vivent cachés, à l'instar de Jommy Cross, l'un d'eux, orphelin et descendant d'un savant génial ayant mis au point une arme redoutable. Jommy a pour mission de retrouver les autres Slans, et de négocier avec les Hommes une paix sincère et durable...

J'ai lu ce livre dans l'optique de diversifier mes découvertes en matière de science-fiction... mauvaise idée !!

J'ai trouvé l'histoire peu originale, les personnages et le style simplistes, l'enchaînement des événements brouillon. Bref, l'ensemble m'a donné l'impression d'un travail bâclé et ayant mal vieilli...

------------
"Les chutes" - Joyce Carol Oates 

Tout juste mariée, Ariah perd son époux, qui se suicide en se jetant dans les chutes du Niagara, à proximité desquelles ils passaient leur voyage de noces. A l'issue de ce triste événement, elle fait la connaissance de Dick Burnaby, riche et bel avocat qui deviendra son second mari, et dont elle aura trois enfants.

Suit alors le récit de l'histoire de cette famille, récit passionnant tant par la psychologie complexe des divers protagonistes, que par le déroulement de l'action. Le personnage d'Ariah, notamment, est fascinant, excessif dans ses affections comme dans ses haines, tyrannique et possessif. Ses enfants l'adorent et la craignent tout à la fois.

Un roman décliné à l'image de la vie, avec ses drames, ses petites joies, ses parts d'ombre qui ne seront jamais résolues et qui, par conséquent, suscite beaucoup d'émotion.

Commentaires

  1. J'ai été tellement déçue par ma première lecture "Eux" de J.Oates que je traîne les pieds pour recommencer l'expérience...Par contre, l'homme du soir,pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  2. Très envie de lire "Les chutes" : je me sens d'humeur à dévorer tout Oates en ce moment ! J'ai d'abord 2 titres d'elles qui m'attendent dans ma PAL. Mais "Les chutes" la rejoindra certainement bientot !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé "Les chutes". Depuis j'ai lu "Délicieuses pourritures" de Oates qui m'a moins emballé.

    RépondreSupprimer
  4. >>>Cécile : j'ai lu "Eux" également (dont tu peux trouver la critique en Index) que j'avais trouvé décevant, car beaucoup trop long. Ce serait dommage que cela t'empêche de lire d'autres romans de cette auteure, très prolifique, et qui me donne l'impression d'avoir écrit des ouvrages de qualité diverses... Hormis "Les chutes", j'ai beaucoup aimé "La fille tatouée" et son recueil de nouvelles "Infidèle". J'ai aussi entendu dire beaucoup de bien de "Nous étions les Mulvaney".
    Si tu souhaites découvrir Mo Hayder, "L'homme du soir" est bien, mais j'ai préféré "Tokyo", de la même auteure, que j'ai trouvé vraiment original et prenant.

    >>>Pickwick : "Les chutes" est le premier roman que j'ai lu de cette auteure (oui, je triche un peu, ces critiques express sont du recyclage !), et j'avais été emballée aussi. Maintenant, comme je l'écrivais à l'intention de Cécile, il y a dans l'oeuvre d'Oates du très bon, et le reste... le tout étant de tomber sur la première catégorie !!

    >>>Auguri : je crois qu'effectivement "Les chutes" font une quasi-unanimité.
    Ton commentaire confirme ce que j'évoque ci-dessus.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ce roman.Il est d'ailleurs mon préféré parmi tous les livres de cette auteure. C''est pourquoi je la suis dans son écriture, lisant tout ce qu'elle publie.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup aimé Sexy dernièrement...

    RépondreSupprimer
  7. j'ai lu A. E. Van Vogt et le monde des A, il y a longtemps, je ne sait pas si j'aimerai encore.

    RépondreSupprimer
  8. >>>La librivore : en tout cas il y a de la matière... je crois qu'elle a publié plus d'une soixantaine d'ouvrages !!

    >>>Pom' : je t'avoue qu'au vu de cette expérience, je n'ai plus rien lu de cet auteur. En revanche, j'ai découvert depuis d'autres écrivains de science-fiction qui ont comblé mes attentes !!

    RépondreSupprimer
  9. Lu il y a 4 ans déjà... et il m'avait laissé une bonne impression. Entretemps plusieurs Joyce Carol Oates ont rejoint ma PAL mais je ne les ai pas encore lus...

    RépondreSupprimer
  10. Je vais bientôt entamer "La Fille tatouée", qui sera le premier livre que je lis d'elle.

    RépondreSupprimer
  11. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi, il me tarde de lire ton avis !!

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, je viens de découvrir votre blog, et j'en lis les critiques avec gourmandises. Je me retrouve à la fois dans vos coups de cœur et vos déceptions. C'est pour ça que j'ose vous conseiller Blonde de Oates. Ce livre est une sorte d'OVNIS dans mes goûts personnel, ni adepte de Oates, ni groupie de Monroe, j'ai découvert dans ce long roman une incroyable plume et un personnage extraordinaire. Roman sur la folie avant d'être un roman sur la bimbo du XXeme siècle. Vous qui n'avez pas peur des pavés (d'ailleurs merci pour votre billet de 2666 dans lequel j'ai retrouvé mes émotions de lectures) je ne serais que vous encourager à ajouter ce livre à votre PAL.

    Bonne continuation,
    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Léa, et merci pour votre visite.

      J'avoue avoir un a priori sur Blonde, en raison du thème abordé, mais votre commentaire pourrait me faire changer d'avis...

      A bientôt !


      Supprimer
  13. Si ce n'est une excellente libraire qui me l'avait conseillé, je ne crois pas non plus qu'un jour il aurait rejoins ma bibliothèque. Je n'en retiens pas le côté biographique (même si il faut avouer que Marilyn a une vie de personnage de roman) mais un beau texte sur la folie. Celle de sa mère, la sienne, son milieu, l'époque...

    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Léa,

      C'est vrai que Oates est en général une excellente conteuse, ainsi qu'une fine analyste des émotions humaines.
      Je note, en tous cas, même si je ne le lirai sans doute pas tout de suite, car j'ai quelques autres gros pavés qui m'attendent déjà sur ma PAL !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire