"Le léopard" - Jo Nesbø

Récurrences.

C'est toujours la même chose...
...après une enquête éprouvante, et de lourds déboires sentimentaux (voir "Le bonhomme de neige"), Harry Hole a replongé dans l'alcool et le marasme.
Imbibé de whisky, et s'offrant à l'occasion quelque trip opiacé, il se terre dans les bas-fonds d'Hong-Kong.

Mais c'est toujours pareil...
...pas moyen de déprimer tranquille : comme il est l'inspecteur de police norvégien le plus génial de tous les temps, et bien qu'il ait démissionné de son poste, son (ex)supérieur ne peut se passer de lui, en dépit de son sale caractère et de ses vices embarrassants. Voilà donc que même au fin fond de l'Asie, il est traqué par une jolie jeune collègue qui a pour mission de le rapatrier fissa et de le convaincre de collaborer sur une affaire de meurtres en série.

Comme d'habitude, il rechigne, bougonne, mais finit par accepter, d'autant plus qu'il apprend que son père, atteint d'un cancer, est hospitalisé et certainement proche de la mort.
...et comme d'habitude, il va tout faire pour se mettre dans la m... jusqu'au cou en s'attirant les foudres de sa hiérarchie et en utilisant pour les besoins de l'enquête des procédés parfois politiquement incorrects.

Mais c'est toujours la même chose : il a beau se faire une moyenne d'un ennemi par jour et cumuler les handicaps -son irrépressible envie de noyer ses chagrins dans l'alcool, ses problèmes familiaux, les trahisons au sein de sa propre équipe, et j'en oublie sûrement-, bah, il est génial, quoi ! 
Intuitif, profondément humain, charmant à tomber par terre (même s'il ne le fait pas exprès, mais son allure de chien, ou plutôt de colosse battu, les fait toutes craquer), et INDESTRUCTIBLE. C'est vrai, c'est parfois à la limite du crédible, à croire qu'à l'instar des chats, Harry Hole a neuf vies. Bon, je ne vous détaille pas tous les dangers auxquels il survit dans cet opus pour ne pas vous gâcher l'effet de surprise, mais vous allez voir : c'est impressionnant !

Et... comme d'habitude, j'ai craqué, moi aussi, pour ce grand ours d'Harry, et comme d'habitude, je me suis laissée happée par l'intrigue et ses revirements au point de dévorer "Le léopard" à un rythme tel que j'en oubliais des éléments en cours de route, j'ai découvert avec intérêt les nouveaux personnages qui y apparaissent, retrouvé avec plaisir ceux que je connaissais déjà...

Bon, bah... je n'ai plus qu'à attendre la sortie du prochain roman de Jo Nesbø...

Et pour découvrir sur ce blog les autres titres de la série qui met en scène l'inspecteur Harry, je vous invite à consulter l'index.

Commentaires

  1. Jo Nesbo, c'est excellent... mais aussi très noir ! "Le Léopard" ne déroge pas à la règle: âmes sensibles, passez votre chemin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que du noir, Harry Hole en broie plus souvent qu'à son tour !!

      Supprimer
  2. C'est exactement ça ! Harry Hole est la limite du super héros ! Le problème c'est que comme toi j'ai lu à grande vitesse cette nouvelle enquête et que j'ai eu du mal au dénouement de l'intrigue. J'ai été entièrement convaincue par la fin. Mais bon, Harry Hole Forever !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petits oublis : "HH est A la limite du super héros" ... "Je n'ai pas été entièrement convaincue" Désolée pour le dérangement, je me suis pas relue. :s

      Supprimer
    2. Oui, je comprends ton sentiment, moi aussi pendant ma lecture, il m'est arrivée de penser que Nesbo allait un peu loin, mais je me suis malgré tout laissée convaincre...

      Supprimer
  3. Vous me faites envie, là, toutes les trois ... un autre enquêteur craquounet ... déjà que je croule sous les addictions en ce moment entre Augustus de "Lonesome" et Walt Longmire de "Little bird", c'est mon coeur d'artichaut qui éclate en ces amours d'été ! Blague à part, je n'ai jamais réussi à accrocher à un livre de Nesbo, à mon grand dam. Tu me conseillerais lequel, Ingannmic ? (je ne me souviens pas des titres de ceux que j'ai tenté)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le roman de Nesbo que j'ai préféré est Rouge-Gorge. Ce n'est pas le premier de la série Hole mais il n'est pas nécessaire d'avoir lu les 1ers opus (L'homme chauve-souris et Les cafards, qui sont loin d’être aussi bons) pour comprendre l’intrigue.

      Supprimer
  4. Merci, je note donc ce titre, à bientôt !

    RépondreSupprimer
  5. J'adore Harry Hole, et je remets la lecture de celui-ci pour avoir vraiment le temps de me plonger dans l'univers de Jo Nesbo...Pour les vacances de la Toussaint peut-être ?
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Vonnette,

      Le lire en vacances me semble une bonne idée, et permet de prendre son temps, effectivement..
      Mon problème, avec Nesbo, c'est que je suis trop vorace ! Je dévore, je dévore, et j'en loupe des morceaux !

      Bonne lecture, en tous cas.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire