"Le trône de fer - L'intégrale I" (1) - George R. R. Martin

Et ça ne fait que commencer...

Voilà, j'ai -enfin- pris mon courage à deux mains, et profité des vacances pour entamer la vaste saga de George R. R. Martin.
Je ne m'attarderai pas à vous faire un résumé détaillé des événements qui animent cet interminable feuilleton, puisque, si j'ai bien compris, tout le monde a lu ou vu "Le trône de fer"... sauf moi, du moins jusqu'à maintenant (et sinon, Wikipédia propose pour chaque tome un synopsis très complet)!

Ce que j'aime, avec ce genre de récits, c'est qu'ils vous font voyager. Vous partez à la découverte d'un monde inconnu, de mœurs différentes, qui attisent votre imagination.
Bon, à vrai dire, le monde du "Trône de fer" n'est pas si différent du nôtre : guerres et conflits pour la conquête du pouvoir, bravoure et trahison, amours et vengeance, le lecteur y retrouve bel et bien les composantes qui pimentent depuis toujours les relations entre individus. Sauf qu'il règne sur l'île de Westeros (territoire sur lequel se concentre la plus grande partie de l'intrigue), une sorte de violence exacerbée, de propension à la barbarie qui teintent le récit d'une atmosphère à la fois baroque et ténébreuse, qui n'est pas sans évoquer l'ère moyenâgeuse. Et l'auteur laisse deviner l'imminence de temps plus sombres encore, en rappelant à maintes reprises la devise qu'a fait sienne l'un des clans qui peuple l'île de Westeros : "l'hiver vient". 
Précisons que l'été règne depuis une bonne décennie lorsque débute la série...

Cette première prise de contact avec l'univers de George R. R. Martin a été une expérience positive. Le fait de suivre en alternance l'histoire de plusieurs personnages dont les chemins se croisent, se séparent, se rejoignent... et autres péripéties plus croustillantes, insuffle au texte un rythme dynamique.
Et il faut avouer que l'on s'attache assez rapidement à la plupart d'entre eux. Il n'y a pas véritablement de bons et de méchants, dans "Le trône de fer", à aucun moment George R.R. Martin ne fait preuve de manichéisme. Il pare au contraire ses héros de personnalités souvent complexes, et l'on se surprend à éprouver de la sympathie pour tel qui s'est pourtant, quelques chapitres auparavant, montré cruel, ou que l'on trouvait jusque-là particulièrement repoussant.
Autour des principaux protagonistes orbitent une myriade de caractères secondaires parmi lesquels j'avais parfois un peu de mal à m'y retrouver (la prise de notes a par moment été salutaire), mais dont la présence permet aussi d'étoffer le récit en lui conférant une réelle consistance.
Ce plaisir a malgré tout été gâché en partie par la médiocrité de la traduction française, qui donne parfois l'impression d'être littérale, ce qui émaille le texte de lourdeurs et de maladresses d'expression fort mal venues...

Pour résumer, et hormis ce bémol : c'est glauque, c'est dense, c'est bien rythmé... vivement la suite !

(1) Ce volume regroupe les deux premiers tomes parus en format poche sous les titres "Le trône de fer" et "Le donjon rouge".

Commentaires

  1. Non, tu n'es pas la seule à ne pas avoir lu ou vu "Le trône de fer", il y a moi aussi. Le pire, je découvre ce titre ... en plus, si c'est un gros feuilleton, glauque et dense, j'ai loupé un truc pour moi, je vais me rattraper ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Athalie,

      "Gros feuilleton" est un euphémisme ! Il faut savoir que si tu commences la lecture du Trône de Fer, tu te condamnes à lire pas moins de 14 tomes minimum (et je crois que ce n'est pas fini, mais je n'ose même pas vérifier...).
      J'en suis au 7ème, je crois (l'intégrale 3, que je lis en ce moment, regroupe les volumes 6 à 9, mais sans les distinguer) et je t'avoue que par moments, je trouve ça un peu long ! En même temps, cela m'ennuie de ne pas aller jusqu'au bout... Et je n'ose pas trop faire de pause entre les différents tomes, en lisant autre chose, de peur d'oublier la moitié de l'intrigue (déjà qu'en les lisant à la suite, j'ai quelques trous de mémoire...).
      Mais dans l'ensemble, on peut dire que je suis quand même toujours accroché à l'histoire et aux personnages.

      Donc à toi de voir !!

      Supprimer
  2. ça y est !!! J'ai réussi à me lancer dans le "gros feuilleton", je viens de finir le premier tome de l'intégrale I. Je me régale, mais je ne sais pas encore si je vais faire comme toi et les lire à suivre, j'ai un peu peur de me lasser. J'avais prévu papier et crayon pour prendre des notes mais finalement ça va, on s'y retrouve quand même ( faut dire que dans mon édition, il y a une liste des personnages, et pour une fois, je m'en suis servie largement).
    Comme tu le disais " ça ne fait que commencer" !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite, là : l'intégrale V ne va pas sortir tout de suite, mais les trois volumes qui la composeront sont disponibles en format "grand livre" (donc ils sont chers !)... Attendrai... n'attendrai pas...
      Pas vraiment de lassitude à l'horizon, bien que je déplore une qualité inégale d'une saison à l'autre.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire