"Duma Key" - Stephen King

Parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne...

Rien de nouveau sous la plume de Stephen King...

L'intrigue de "Duma Key" débute au moment où son héros, Edgar Freemantle, tente de se remettre d'un événement qui a fait basculer son existence. Suite à un accident de chantier, dans lequel il a failli perdre la vie, il se retrouve profondément meurtri, amputé d"un bras, et ayant de grandes difficultés à se déplacer sur ses deux jambes. 
Mais les pires stigmates qu'a laissé en lui ce drame ne sont peut-être pas ceux qui touchent son intégrité physique. Il est en effet pris de crises de rage incontrôlables, pendant lesquelles il se montre violent. Effrayée, impuissante, la femme avec qui il partageait sa vie depuis vingt quatre ans a fini par le quitter.
Sur les conseils de son psychothérapeute, il part s'isoler sur une île de Floride, Duma Key, où il va renouer avec un hobby que cet entrepreneur fortuné avait depuis longtemps relégué aux oubliettes : le dessin.
Ces retrouvailles avec l'art vont lui ouvrir les portes de mondes étranges et inquiétants.

Ce n'est pas la première fois que Stephen King explore l'envers de la création, qu'il exploite l'idée selon laquelle l'élan créateur introduirait celui qui l'exerce dans des univers parallèles dont on ne sait pas vraiment, dans un premier temps, s'ils existent indépendamment de l'artiste, ou s'ils ne sont que la manifestation de son imagination fertile, l'expression de sa part d'ombre et de folie.

Et comme il le fait dans la plupart de ses autres romans, l'auteur déroule son récit très lentement, prenant le temps d'installer son contexte, de développer la psychologie de ses personnages, de nous familiariser avec leurs failles.

Rien de nouveau, donc, sous la plume de Stephen King, mais peu importe, puisque ça marche à tous les coups...

On ne peut s'empêcher de s'attacher rapidement à ses héros que leurs destins bancals ont doté d'une richesse intérieure qui semble les rendre plus profonds, plus généreux et plus ouverts.
On ne peut s'empêcher d'être happés par son histoire, d'en être imprégné au point qu'il fait ce qu'il veut de nous ! Aussi invraisemblables que soient certains éléments de son intrigue, il est capable de nous fiche une frousse de tous les diables !
Peut-être est-ce dû au fait qu'il introduit ces éléments dans le quotidien de protagonistes qu'il a pris soin, auparavant, de nous rendre proches, familiers, installant ainsi entre eux et nous une sorte d'intimité. Ce qu'ils vivent nous paraît alors tangible, et forcément crédible.

Alors, si vous aimez frissonner...
Si vous aimez les romans dans lesquels même les gentils meurent...
Si vous aimez les histoires qui vous tiennent au point qu'il vous tarde de rentrer chez vous, le soir, pour en connaître la suite...
Ne vous privez pas de "Duma Key" !

>> D'autres titres pour découvrir Stephen King :

Commentaires

  1. Réponses
    1. Il est resté un bon moment sur la mienne aussi... je ne regrette pas de l'en avoir sorti.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire