"Les oreilles du loup" - Antonio Ungar

Enfance à l'état brut.

"Les oreilles du loup" a pour narrateur un étrange garçon.
Quoique, à la réflexion, il n'est pas si étrange, c'est juste un enfant. Seulement, Antonio Ungar restitue avec tant de justesse l'univers enfantin, que nous avons la sensation, dans un premier temps, d'avoir pénétré sur une autre planète. Il faut alors accepter de se souvenir de ses propres jeunes années. Attention, il ne s'agit pas de se souvenir d'événements alors survenus, mais de la façon dont nous percevions ces événements, dont nous les digérions...
Alors, on réalise que oui, ce que décrit Antonio Ungar, par l'intermédiaire de son narrateur, est bel et bien le reflet de ces fantasmagories, de ces réflexes de défense, de ces émotions brutes, quasiment animales, de cet égocentrisme qui constituent le monde intérieur d'un enfant...

En une succession de tableaux, le héros des "Oreilles du loup" nous fait découvrir ce monde, en évoquant certains épisodes qui marquèrent son existence de quatre à huit ans. L'écriture traduit la maturité de qui a pris du recul, mais le contenu du récit nous immerge sans peine et de façon très crédible dans les pensées et la sensibilité d'un petit garçon.

Enfant intelligent mais solitaire, que l'on imagine souvent silencieux (les dialogues sont quasi inexistants), son imagination profuse et sa richesse émotionnelle l'aident à appréhender et à supporter les agressions du monde extérieur, et ces mystérieuses complications qui semblent régir la vie des adultes.
Avec la logique de ses jeunes années, démuni de certaines des clés qui lui permettraient de comprendre les situations qu'il doit parfois subir, il porte un regard à la fois candide et sincère sur ce qui l'entoure.

Ses souvenirs nous mènent de sa campagne natale à la ville, en passant par la jungle andine, où il séjourne en compagnie d'un parent, et des jours sombres -ainsi qu'il les nomment lui-même-, peuplés par la folie du père, les difficultés de sa mère à assumer financièrement ses deux enfants, aux jours plus heureux, grâce notamment à l'apparition d'un gros homme gentil et attentionné dans la vie de sa maman.

Entretemps, il nous aura imprégné de son amour viscéral pour la nature, de l'attachement profond qui le lie à sa mère et sa petite sœur. Il nous aura également touché par l'ingénuité avec laquelle il analyse la cruauté de certaines grandes personnes, et son refus instinctif de se conformer aux règles imposées, lorsqu'elles vont à l'encontre de ses aspirations naturelles...

Une belle découverte.

Commentaires

  1. Très tentant, mais je suis en même temps inquiète : combien de livres ont pour narrateur un enfant? Auxquels de tous ceux que j'ai lus ne ressemble-t-il pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Reka,

      Quel plaisir de te "revoir" par ici...
      Tes marécages ont l'air en cours de re-construction...
      Reprendrais-tu bientôt du service ?

      En ce qui concerne ce roman, il ne me vient pas spontanément à l'esprit d'autres titres ayant traité l'enfance de la même manière (mais je n'en ai pas lu tant que ça, c'est un genre dont je me méfie un peu). Tout tient, ici, dans le fond, et non dans la forme. Le style est adulte, mais ce qui est exprimé semble vraiment tout droit sorti d'un esprit enfantin..

      Supprimer
  2. Ce n'est pas un livre jeunesse? Il est bien pour les adultes?
    Je me méfie toujours des narrateurs-enfants, j'ai lu vraiment des livres complètement ratés, prétendument racontés par des moins de 12 ans...
    Mais je vais te faire confiance sur ce coup....je note (surtout parce que tu dis que le gamin est étrange et silencieux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un livre jeunesse, même si sa couverture pourrait le faire penser..
      Ce n'est pas non plus un livre SUR la jeunesse..
      Juste un livre sur la vie et comment elle est perçue, assimilée, supportée par un enfant de moins de dix ans, sans niaiserie ni fausse puérilité..

      Ta confiance m'honore, j'espère que tu ne seras pas déçue..

      Supprimer

Enregistrer un commentaire