"Dans la forêt" - Jean Hegland

Retour à la case départ...

"Dans la forêt" est la transcription du journal de Nellie, l'un des derniers liens qu'elle maintient avec sa vie d'avant, dont elle se détache peu à peu... sa mère est morte avant ce qu'elle nomme "les événements", son père peu de temps après. Il ne reste plus dans la maison familiale isolée au cœur de la forêt qu'elle et sa sœur Eva. Elles sont privées d'électricité et de tout contact humain, économisent le peu d'essence qu'il leur reste en cas d'urgence...

A la suite de quelle catastrophe les deux jeunes filles en sont-elles réduites à se terrer ainsi loin de la communauté des hommes, dont elles ne reçoivent même plus les échos ?

Nous en saurons très peu à ce sujet... disons que selon Jean Hegland, la fin du monde tel que nous le connaissons ne survient ni dans une explosion apocalyptique, ni dans le chaos d'une guerre mondiale. C'est une extinction progressive, insidieuse, des attributs d'une modernité devenus tellement évidents qu'ils déterminent les besoins, les comportements et les désirs des hommes.

Si Eva et Nellie s'entêtent dans un premier temps à se préparer en vue du retour à une vie "normale", l'une en s'entraînant jusqu'à l'épuisement pour maintenir son niveau en danse classique, l'autre en révisant pour le concours d'entrée à Harvard, elles réalisent ensuite la vacuité de leurs espoirs, s'adaptant à leurs nouvelles conditions d'existence, nouant avec la forêt des liens de plus en plus intimes. Leur relation elle-même évolue, malgré les tensions ou le découragement qui la plombent parfois, vers une puissante et bouleversante union sororale.

Rompant avec le pessimisme souvent inhérent aux récits dont l'ambition est de nous projeter vers demain, Jean Hegland propose avec "Dans la forêt" un autre avenir possible, une alternative à l'illusion consistant à croire que l'accomplissement de l'humanité réside dans l'optimisation du progrès technologique et le développement des modes de communication.

Et si la fin était en réalité le début, la possibilité d'un retour à la vie que nous méritons, pour laquelle nous sommes réellement faits... ?

Si elle était une deuxième chance qui nous est offerte de réapprendre à jouir sans les gâcher des ressources offertes par la nature, de redevenir ce que nous sommes vraiment, un élément parmi d'autres de ce grand tout qu'est notre environnement, de redécouvrir que l'épanouissement tient à la fois à beaucoup et peu de choses, mais en tous cas pas à ce qu'on veut nous faire croire, pas à la possession, pas à la domination... Si elle était l'occasion de réaliser qu'un être cher et une forêt suffisent... ?

A lire !

J'ai eu le plaisir de faire cette lecture en commun avec Miss Sunalee : son avis est ICI.

Commentaires

  1. voilà, mon billet est publié ! Tout comme toi, j'ai beaucoup aimé ce livre, pour son côté justement si différent des romans qui parlent du même sujet. J'ai commencé l'année 2018 en force et je ne sais pas si je trouverai d'autres livres du même niveau ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, que tu auras d'autres plaisirs de lectures du niveau de celui-là, l'année ne fait que commencer ! Merci pour cette LC, comme tu l'auras compris, j'ai beaucoup aimé aussi cette façon à contre-courant d'aborder l'avenir de l'humanité..

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce roman ! Il reste longtemps en mémoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela ne m'étonne pas, on est vraiment immergé aux côtés de Nell dans son quotidien de survie, grâce au ton intimiste exprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. je confirme Krol ! c'est un roman merveilleux, un immense coup de coeur de l'année dernière. Un des rares livres que je relirais.

      Supprimer
    3. Voilà un enthousiasme très justifié !

      Supprimer
  3. Comme Krol, ce roman me restera en mémoire... et dans mes étagères ! (pas de billet, il est tombé dans une période "sans" l'année dernière)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, j'aurais aimé lire ton avis... mais le principal, c'est que tu aies pris du plaisir à cette lecture .

      Supprimer
  4. Il n'y a que la fin que je n'ai pas aimé mais j'ai trouvé le reste excellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé la fin, j'ai trouvé qu'elle était une issue naturelle (sans mauvais jeu de mots...) à ce qui précède, elle m'a laissé un sentiment très fort de sérénité...

      Supprimer
  5. Grâce à toi je découvre un nouveau blog ! (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'un des intérêts des lectures communes, j'en suis ravie !

      Supprimer
  6. J'attends depuis un an maintenant qu'il sorte en Poche, il me fait TROPPP envie :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu le succès qu'il a eu, je ne pense pas qu'il te faudra attendre trop longtemps. Je suis quasiment sûre qu'il te plaira !

      Supprimer
    2. Je pense aussi qu'il me plaira !
      Je viens seulement de répondre au commentaire que tu avais laissé chez moi concernant le Bouc Emissaire... Honte à moi ^^
      A très vite !

      Supprimer
  7. Il est sur ma LAL depuis quasi sa sortie mais comme je reste sur le souvenir fort de Station Eleven lu dans cette période-là, je n'ai pas encore pu sauter le pas. J'imagine que l'histoire est différente mais on reste dans un contexte de récit post-apocalyptique quand même. Dommage, j'aurais pu me joindre à votre LC, ça aurait été l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Station Eleven, mais je note, du coup. Et dommage en effet, pour la LC, mais ce n'est que partie remise ..

      Supprimer
    2. Station Eleven est fort différent mais tout aussi plaisant - j'avais adoré.

      Supprimer
    3. Raison de plus pour l'ajouter à ma PAL au plus vite !

      Supprimer
  8. J'ai hâte de lire ce roman ! Au-delà des avis positifs, j'aime beaucoup le thème. Ce qui est bien c'est qu'un livre de SF touche ainsi un grand public...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le rangerais pas dans la catégorie SF. C'est plus de l'anticipation, et encore... disons qu'il s'agit d'une réflexion sur ce qu'il peut advenir de l'homme si la technologie devait s'éteindre, et qu'elle développe une hypothèse. Le récit se concentre sur l'isolement de Nell et Eva, on ne sait pas du tout ce qu'il se passe dans le reste du monde, pendant que les deux jeunes filles réapprennent la survie..

      Supprimer
  9. Comme Jérôme, j'ai trouvé la fin décevante. Mais j'en garde un bon souvenir de lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est marrant, je l'ai personnellement trouvée logique, cette fin, et très apaisante..

      Supprimer
  10. J'avais beaucoup aimé ce roman et je suis de ceux qui trouvent la fin très bien...
    http://lebouquineur.hautetfort.com/archive/2017/01/19/jean-hegland-dans-la-foret-5900576.html

    RépondreSupprimer
  11. un excellent roman que j'ai beaucoup aimé étonnant que l'on ait attendu aussi longtemps pour le traduire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je trouve que c'est assez souvent que l'on découvre des pépites venues d'ailleurs avec un temps de retard... mais heureusement, ce titre a fini par arriver chez nous, pour notre plus grand plaisir !

      Supprimer
  12. Je ne suis pas fan, ni d'anticipation, ni de SF, si tant est que ce titre se rattache à l'un à l'autre genre ... Je l'ai lu comme un huis clos, à la fois inquiétant et très humaniste. (ce pourquoi la fin ne m'a pas non plus gênée) La relation entre les deux soeurs est atypique dans le traitement du face à face, l'auteure ose des tensions, des non dits qui pourraient tout faire basculer vers une exagération manichéenne. Ce n'est pas le cas. C'est un très bon souvenir de lecture, qui je continue à recommander à tour de bras !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'ajouter à ton commentaire que je trouve évidemment très juste, et auquel je souscris entièrement (sauf pour la première partie : j'aime bien la SF et l'anticipation...) !?

      Supprimer
  13. mon gros coup de cœur 2017 ! J'adore j'adore j'adore !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que ce titre a fait l'unanimité, et j'en suis ravie parce qu'il est atypique !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire