"La musique du hasard" - Paul Auster

Rien ne va plus...

Vous croyez que vous embarquez dans l'histoire d'un road-movie en solitaire, celui de Nash, qui, un beau jour, ne trouve pas de plus grande satisfaction que celle de partir sur la route, sans d'autre but que rouler...

Sa compagne vient de les quitter, lui et leur fillette de deux ans. Il a laissé cette dernière chez sa sœur, où il la sait entre de bonnes mains, et il vient d'hériter d'un père qu'il n'a jamais rencontré, ce qui lui permet de démissionner du poste de pompier qu'il occupe depuis sept ans. Le voilà donc libre comme l'air, libre de parcourir, au volant de sa Saab, sans destination précise, divers états américains, faisant étape au gré de ses envies.
C'est alors qu'il rencontre Pozzi. Malgré sa jeunesse, Pozzi a la langue bien pendue, surtout lorsqu'il s'agit de vanter ses exploits au poker. Sa dernière partie a malheureusement mal tourné, puisqu'il s'est fait tabasser par ses adversaires, qui le pensait complice des malfrats venus les dévaliser en pleine action.
Se retrouvant sans un sou, le jeune homme a des projets pour se refaire... Attendri par son enthousiasme naïf, Nash décide de l'aider.

Vous pensez alors que vous allez finalement embarquer dans une histoire qui fera la part belle au jeu de poker, ambiance intimiste et enfumée, l'enjeu étant de garder le contrôle malgré la tension qui monte et la malchance qui s'acharnera peut-être...

Eh bien pas du tout... Bon, il est certes question, dans une moindre mesure, de jeu et de poker, de pari, aussi, mais le jeu qui va se dérouler n'est pas vraiment celui auquel on s'attendait.
Je ne vous en dit pas plus, je préfère laisser Paul Auster vous surprendre !
Je préciserai simplement que le récit prend un tournant singulier, et se teinte d'une atmosphère inquiétante, qui progressivement devient carrément glauque...

Comme à son habitude, l'auteur nous attache habilement à ses personnages, de sorte que les événements qui les affectent nous touchent également. Il les met dans des situations qui suscitent en nous des questions allant au-delà du simple contexte fictif du récit. Le destin de Nash et Pozzi, et l'étrange aventure qui les attend, mènent le lecteur à s'interroger sur le sens de la liberté, sur la capacité d'adaptation de l'individu, et sa faculté à trouver un sens à son existence.

Un roman très réussi, de par son ambiance étrange, à la fois mystérieuse et angoissante, et par la façon dont l'auteur fait dévier son intrigue vers une direction inattendue.

J'ai eu le plaisir de faire cette lecture en commun avec Métaphore : son avis est ICI.

>> D'autres titres pour découvrir Paul Auster :

Commentaires

  1. Je vois qu'il t'a bien plu aussi.
    Une lecture très surprenante, merci de me l'avoir fait sortir de ma PAL!
    Quand tu veux pour de prochaines LC
    Je rajoute ton lien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, je crois que nous avons encore 2 ou 3 titres en commun dans nos PAL.
      Je reviendrai vers toi avec les vacances (en août) pour te faire une proposition, si tu veux.

      Et oui, ce roman m'a beaucoup plu, je crois qu'il se classe parmi mes titres préférés de cet auteur...

      Supprimer
  2. Plus ou moins d'accord avec toi pour celui-ci. Je l'ai trouvé pas mal, surtout la fin, mais je crois que c'est un de ses moins bons (de ce que je me souviens).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il n'a pas la densité de certains de ses autres titres (tel Le livre des illusions, qui reste, je crois, MON préféré à ce jour), mais j'ai vraiment été séduite par l'histoire...

      Supprimer
  3. Moi qui connais assez mal Paul Auster, j'ai aimé La musique du hasard. J'ai aussi vu le film, peu connu, qui en a été tiré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comment est le film ?
      Je ne l'ai pas vu, mais j'ai su qu'une adaptation cinématographique de ce roman existait grâce à la couverture de mon édition de poche, qui représente les 2 acteurs principaux..

      Supprimer
    2. Le film st sorti il y a 20 ans déjà. C'est un peu loin mais j'avais bien aimé, notamment, si je me souviens bien, la dépendance qui s'installe avec les deux vieillards tyranniques. C'est l'impression qui me vient à l'esprit mais encore une fois ça fait longtemps.

      Supprimer
    3. Maintenant que j'ai lu le roman, j'aimerais bien le voir, j'essaierai de voir si ma médiathèque le propose...

      Supprimer
  4. Merci encore pour ce partage! Je vais refaire des lectures communes (Sapristi mais tu n'as jamais lu ce livre...) pour aout-septembre, as tu envie de refaire une lecture commune?
    http://metaphorebookaddict.wordpress.com/2013/07/28/lc-sapristi-aout-septembre/
    Bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir les titres concernés, mais aucun n'est dans ma PAL.
      J'ai bien prévu de lire Home, de Toni Morisson, mais je crois que je vais attendre sa sortie en poche...

      Supprimer
  5. Oui, c'est effectivement un bon roman de Paul Auster, mais pas son meilleur. Comparé au "Livre des Illusions" et à "Brooklyn Follies", je l'ai trouvé moins dense. A mon avis, un lecteur qui ^voudrait connaître Paul Auster devrait commencer par un autre. Tu ne crois pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alex,

      Je suis d'accord avec toi, ce n'est pas son meilleur, mais il a l'avantage de se lire très facilement.
      Mon préféré à ce jour reste Le livre des illusions, mais je l'ai conseillé récemment à un ami qui apprécie cet auteur, et qui a eu du mal avec ce titre...
      Brooklyn Follies est aussi un bon titre à conseiller à quelqu'un qui voudrait découvrir Paul Auster, c'est un roman à l'écriture très agréable, et avec lequel on ne s'ennuie pas un instant.

      Supprimer
  6. je crois que je vais bientôt me laisser surprendre par ce livre (et quel titre magnifique);-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi..

      Supprimer

Enregistrer un commentaire