"Jazz" - Toni Morrison

Envoûtement rythmique.

1926, un quartier noir d'une ville des Etats-Unis...
Joe Trace assassine Dorcas, sa jeune maîtresse dont Violette, l'épouse trompée et furieuse, taillade le visage au couteau lors de ses obsèques. Perturbés par ces événements, les Trace continuent néanmoins à vivre ensemble, malgré les silences de Violette et le chagrin de Joe, car ils sont liés par un amour indéfectible et de longue date.

D'allers-retours entre passé et présent en évocations de souvenirs, de témoignages sur la condition des noirs de l'époque en portraits de "la Ville", personnage à part entière du roman, l'écriture de T.Morrison est cadencée, voire hypnotique. J'ai vraiment eu du mal à me plonger dans ce livre, dont la lecture me paraissait par moments laborieuse, les métaphores utilisées trop énigmatiques. Je devais même relire certains passages pour comprendre de quoi il y était question...

Malgré tout, au fur et à mesure de cette lecture, j'ai fini par trouver "Jazz" envoûtant, et par me passionner pour l'histoire de ses personnages au passé bancal, généreux et durs à la tâche en dépit des discriminations dont ils sont victimes... et l'amour que se portent Joe et Violette m'a extrêmement touchée.

Il reste un dernier mystère : je ne sais toujours pas qui est la narratrice qui prend la parole tout au long du roman. Est-ce une personnification de la ville ?, de la musique ? Alors, avis aux amateurs d'énigmes... si quelqu'un lit ou a lu Jazz, peut-il (elle) me dire ce qu'il (elle) en pense ?!

Commentaires

  1. Justement je voulais lire un livre de cette auteure, je peux commencer par celui - là , nous serons deux à chercher ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah j'ai eu du mal avec ce roman! je l'ai abandonné au milieu en dépit de ses qualités de descriptions d'atmosphères et de la vérité des personnages. Je me suis perdue dans le maelström du récit et je ne savais plus où j'en étais... j'avais l'impression que c'était un narrateur omniscient mais comme je n'ai pas été jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
  3. Sandrine : très bonne idée, et j'espère surtout qu'il te plaira car c'est un roman que j'ai trouvé assez difficile à lire.
    Dominique : je peux comprendre, car j'ai hésité à continuer ma lecture jusqu'au premier tiers du roman... ensuite, la magie a opéré!

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup l'écriture très poétique, métaphorique parfois à l'extrême, certes mais qui introduit un élément de magie dans la réalité, de Toni Morrison. Je dois néanmoins avouer que si les deux premiers que j'ai lus étaient superbes (Tar Baby et le chant de Solomon,je n'avais pas réussi à achever "Paradise". Au final, je la trouve assez inégale. Mais elle vaut vraiment le détour, c'est une grande écrivain qui va marquer la littérature américaine, j'en suis certaine

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire