"Chasseurs de têtes" - Jo Nesbø

Chasseur "prise de tête"...

Les habitués de ces lieux le savent sans doute : je suis une inconditionnelle de Jo Nesbø, et de son héros l'inspecteur Harry, dont je suis assidument toutes les aventures.
Il me restait un titre à lire de cet auteur, le seul qui ne mette pas en scène ledit inspecteur.

Et bon sang, quelle déception ! C'est simple, rien ne m'a plu dans ce roman.

Cela a commencé avec le narrateur... Roger Brown est chasseur de têtes dans un cabinet de recrutement d'Oslo. Il est le meilleur dans son domaine, ainsi qu'il le prétend lui-même, ce que semble confirmer sa réputation. Il est d'ailleurs très fier d'utiliser des techniques professionnelles inspirées de celles des interrogatoires du FBI.
Bref, Roger Brown, parvenu aux dents longues, est un personnage d'une suffisance détestable...
Il a toutefois un talon d'Achille : l'argent. Plus précisément celui nécessaire à l'assouvissement des caprices de sa compagne Diana, qu'il aime passionnément, et qui apparemment le lui rend bien.
Aussi, pour arrondir ses fins de mois, Roger se livre régulièrement à un singulier passe-temps : il dérobe chez des particuliers des tableaux de valeur, avec la complicité d'un employé d'une société de gardiennage.
C'est pourquoi, lorsqu'il rencontre Clas Greve, il pense avoir décroché le jackpot : non seulement l'homme représente le candidat idéal pour le poste qu'il cherche actuellement à pourvoir, mais il est de surcroit l'heureux propriétaire d'un Rubens...
Je ne dévoilerai rien d'important en ajoutant que la situation se renverse assez vite, le chasseur se retrouvant chassé par un Clas qui s'avère bien plus fort que lui, et bien plus déterminé.

En effet, si d'aventure vous décidiez malgré ce billet de lire ce roman, un minimum de perspicacité vous aura permis de deviner à l'avance la quasi totalité des rebondissements de l'intrigue. Sinon, les titres des chapitres sont là pour aider, parfois (il y en a un par exemple, intitulé "Curare", ainsi lorsque le narrateur découvre son complice dans le trafic de tableaux inconscient dans sa voiture, le lecteur a déjà compris qu'il avait été empoisonné) !
Le synopsis lui-même ne m'a pas convaincue : les motivations qui régissent les actes de Clas m'ont parues en inadéquation avec les moyens qu'il met en œuvre pour parvenir à ses fins.

J'ai failli abandonner ma lecture en cours de route, mais j'ai malgré tout persévéré, pensant que la fin rattraperait peut-être le niveau de l'ensemble. Mais ce n'est pas le cas. Elle est à l'image du reste : cousue de fil blanc.

Pour résumer, je dirai que le tout manque sérieusement de dosage et de subtilité. Du coup, même les quelques trouvailles intéressantes dont l'auteur jalonnent le récit finissent par tomber à plat, occultées par l'aspect caricatural de l'ensemble.

Bon, cela ne m'empêchera pas de continuer à suivre fidèlement les aventures de l'inspecteur Harry, dont je préfère l'irascibilité et les gueules de bois à l’arrogance des fiers à bras qui peuplent "Chasseurs de têtes" !

Sinon, Jo Nesbø, c'est surtout :

Commentaires

  1. Exactement le même sentiment ! Très moyen quand on compare le reste de ses romans. J'avais du l'acheter à la gare, faute de trouver du Dirty Harry... Ça m'a divertie le temps d'un long de trajet de train, c'est le principal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela n'aurait pas été du Nesbo, je lui aurais peut-être trouvé plus de qualités... mais vu ce à quoi il nous a accoutumés, ce récit m'a fait l'effet d'une douche froide !

      Supprimer
  2. Je dois lire L'homme chauve-souris depuis sa sortie. Il est dans ma PAL, il est dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "L'homme chauve-souris" n'est pas le meilleur de la série des Hole. Il s'agit du premier volet, et il souffre de quelques longueurs. Remarque, je crois que sur le moment, je l'avais bien aimé, mais après avoir découvert le reste, les deux premiers opus de la série paraissent une peu pâles..
      Tout ça pour dire que tu ne dois pas te laisser décourager si ce titre ne te plaît pas..

      Supprimer

Enregistrer un commentaire