"Le camp des morts" - Craig Johnson

Vivement la suite (2) !

Si, comme moi, vous avez laissé passer plusieurs mois entre la lecture du 1er et du 2ème volet des aventures du shérif Walt Longmire, rassurez-vous : Craig Jonhson nous avait si bien familiarisé avec les personnages de "Little Bird", qu'on les retrouve dans "Le camp des morts" comme de vieilles connaissances dont on se souvient avec attendrissement, et que l'on revoie avec plaisir.

Le Wyoming, toujours en proie à son rigoureux climat hivernal, est le théâtre d'une nouvelle enquête qui va cette fois impliquer l'un des proches du shérif : son prédécesseur et ami Lucian Connally, à qui il rend visite chaque semaine dans la chambre qu'il occupe à la maison de retraite du Comté d'Absaroka pour disputer une partie d'échecs. Lors de l'une de ses rencontres hebdomadaires, il trouve un Lucian furieux et bouleversé tentant d'empêcher l'évacuation du cadavre d'une des résidentes du foyer qui vient de décéder. Consterné, Walt apprend que la victime, Mari Baroja, fut mariée à Lucian quelques décennies auparavant durant trois heures, à l'issue desquelles la famille de la jeune femme fit annuler cette union, après avoir pris soin de passer son récent époux à tabac. Persuadé que la mort de Mari n'est pas naturelle, Lucian demande à Walt d'ouvrir une enquête pour meurtre.
Elle sera l'occasion d'exhumer de vieilles rancœurs et de sombres secrets, de retracer le parcours d'existences parfois très difficiles.

Rien à redire à ce deuxième opus mettant en scène le shérif Longmire...
L'intrigue est servie par un environnement très présent, qui contribue à alimenter l'atmosphère de plus en plus tendue du récit, les personnages sont toujours aussi attachants, et savent pour notre plus grand plaisir manier un humour bon enfant.
Enfin, l'auteur maintient un parfait équilibre entre l'évolution de l'enquête policière et celle de la vie privée des protagonistes, qu'il nous tarde par conséquent de retrouver au prochain épisode !

Commentaires

  1. Chaque nouveau billet sur Craig Johnson me rappelle que j'ai le premier volume dans ma PAL depuis mai... et c'est mal...

    RépondreSupprimer
  2. Et te voilà en train de jouer de nouveau les tentatrices ! Zou, noté celui-là ! ( Soulagée que j'étais de ne pas être tentée par tes derniers billets... )

    RépondreSupprimer
  3. >>>In Cold Blog : à vrai dire je ne me suis pas trop foulée : c'est le titre que j'avais déjà donné au post sur le 1er tome... mais bon, il est sincère !

    >>>Ys : en même temps, cela peut-être une bonne méthode d'attendre encore un peu, quand on sait que le 3ème volet n'est pas encore traduit, et qu'ayant lu les deux premiers, du coup je trépigne d'impatience...
    J'ai d'ailleurs reçu un message d'une personne des éditions Gallmeister qui me remercie d'avoir publié cette note, qui me précise que le 3ème opus est en cours de traduction, et que visiblement cette dernière s'avère plutôt ardue !

    >>>Cécile : pourtant, "Le wagon à vaches" vaut vraiment la peine d'être lu ! Ceci dit, je comprends que le sujet ne donne pas forcément envie !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire