Autour du handicap

"Le trône de fer - L'Intégrale II" - George R. R. Martin

Jusqu'où George m'emmènera-t-il ?

Je ne regarde aucune série télévisée. M'imposer l’assiduité nécessaire pour suivre une histoire dont je ne sais pas à quel moment elle prendra fin... est au-dessus de mes forces !
Et puis j'ai des doutes quant à la persistance de la qualité sur du long terme.
Sans compter l'intérêt qui s'émousse, l'envie d'aller voir ailleurs si l'herbe ne serait pas plus verte, de changer, simplement, de contexte, d'ambiance, de personnages...
Autant de raisons qui font que j'ai longtemps hésité avant de me lancer dans la découverte du "Trône de Fer".
M'y voilà à présent plongée jusqu'au cou, n'osant entrecouper cette lecture d'autres titres, de peur d'oublier des pans de l'histoire, voire certains des protagonistes (j'avoue déjà quelques trous de mémoire, même en lisant la saga d'une traite).

Tout cela pour en venir à une triste réalité : je viens d'achever ce qui, dans l'édition originale, correspond au 2ème tome de la série (soit les trois titres suivants en format poche dans la version française : "La bataille des rois", "L’Ombre maléfique", "L’Invincible forteresse"), et la lassitude pointe déjà le bout de son nez !

Dans l'Intégrale I, il y avait l'effet de découverte. Il fallait un certain temps pour s'imprégner de l'atmosphère, s'adapter au langage utilisé, se familiariser avec les personnages. Ces derniers y étaient déjà très nombreux, et d'autres apparaissent dans cet opus, mais je les ai trouvés dans l'ensemble peu intéressants. Seule la personnalité à multiples facettes du nain Tyrion a trouvé grâce à mes yeux !
J'ai eu l'impression assez souvent que l'intrigue traînait en longueur et que l'auteur passait autant de temps à détailler les déplacements des protagonistes qu'à alimenter véritablement son histoire.
Il faut dire que le temps s'écoule très, très lentement, dans le monde du Trône de fer ! L'hiver promis dès le début du Tome I est toujours sur le point d'arriver, et il faut des centaines de pages pour progresser de quelques mois, voire de quelques semaines, dans le déroulement de l'action.
Il y a bien, dans l'Intégrale II, quelques meurtres, et quelques scènes de bataille, mais ces dernières m'ont surtout ennuyée.

En bonne fille persévérante, et parce que j'ai envie de savoir ce qu'il advient de certains des héros, je vais malgré tout continuer l'aventure...  du moins pour l'instant.

Commentaires