"Accès direct à la plage" - Jean-Philippe Blondel

Sea, Sex & Sun ?

Il paraît que Jean-Philippe Blondel est le chouchou de la blogosphère...

Je me demande bien pourquoi je n'ai pas moi-même relu cet auteur depuis que je l'ai découvert avec "Un minuscule inventaire", dont j'avais grandement apprécié le style à la fois limpide et élégant.

"Accès direct à la plage" débute a priori dans la légèreté et l'insouciance. L'arrière-plan est constitué de bords de mer presque anonymes, dont on a le sentiment qu'ils sont interchangeables, car évoqués du bout des lèvres (ou de la plume).

Sur trois décennies, l'auteur déroule de multiples destins qui s'effleurent, s'entremêlent, s'entrechoquent, en nous donnant ponctuellement rendez-vous à dates fixes, tous les dix ans.

Comme par opposition à son décor immuable de plages envahies par les estivants, il imagine des histoires tragiques, des événements dont la portée résonne d'une génération à l'autre, il invente des douleurs pudiques et des vengeances silencieuses, des cruautés impardonnables et des coïncidences parfois heureuses.

En une petite centaine de pages, il parvient à extraire de la banalité des existences ces petits détails significatifs qui les élèvent au rang de destinées romanesques.

Cette brièveté comporte un risque, celui d'emprunter des raccourcis qui donnent parfois aux personnages ou aux situations un aspect caricatural. Mais la qualité de l'ensemble -porté entre autres par la maîtrise de l'intrigue et la fluidité de l'écriture- fait facilement oublier ce petit bémol.

Et je comprends pourquoi Jean-Philippe Blondel est le chouchou de la blogosphère !

Commentaires

  1. Ah, j'avais aimé ce jeu de piste, découvrir ce ballet d'inconnus (ou pas) qui finalement ont tous plus ou moins un point en commun...
    (PS : je suis heureux que tu aies aimé Les oreilles du loup. On en a eu exactement la même lecture. J'avais laissé un commentaire qui a dû se perdre dans les limbes numériques)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je l'ai lu, ton commentaire. comme quoi, il n'est pas si perdu que ça ! J'ai dû tomber dessus via le moteur de recherche de "romans et lectures". Et oui, j'ai constaté que nous avions eu le même ressenti.
      Je l'ai découvert complètement par hasard, c'est un ami qui me l'a prêté en le qualifiant de "drôle de bouquin"..

      Supprimer
  2. Je fais partie de ces gens dont Blondel est le chouchou ;)
    J'aime sa prose simple, sincère et sensible. Pas de prétentions mal placées, ses récits sont toujours humains et très justes. Bref, un auteur qui a su me conquérir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu pour l'instant que deux titres de cet auteur, mais tous ces qualificatifs me semblent en effet très justes... "Le baby-sitter" m'attend sur ma PAL, je le lirai sans doute bientôt.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire