"Garden of love" - Marcus Malte

Roman virtuose...

Il y a des romans que l'on savoure lentement, dont la musicalité nous donne envie de relire plusieurs fois certains passages, dans lesquels on s'installe, béat, avec le souhait qu'ils ne se terminent jamais..
Et puis, il y a ceux que l'on dévore avec une boulimie incontrôlée, dont on engouffre les pages lues presque en diagonale, dans un état de transe quasi inconscient...

"Garden of love" entre dans cette seconde catégorie. Voilà un roman qui d'emblée intrigue, en distillant une atmosphère énigmatique, et dont le rythme, porté par une succession de chapitres courts, sans lien a priori les uns avec les autres, vous entraîne aussitôt dans sa diabolique frénésie... pour découvrir peu à peu le puzzle qu'assemble, avec une maîtrise parfaite de la construction narrative, Marcus Malte.

Et il nous mène par le bout du nez...
Résumer "Garden of love" gâcherait le plaisir de votre éventuelle future lecture, je n'en ferai donc rien...
Attendez-vous simplement à être, à l'instar des personnages de ce roman, manipulés, perdus au cœur d'un jeu trouble et vénéneux, dont on ne sait jamais vraiment qui est le maître. Vous nagerez en pleine confusion, les époques, les lieux et les personnages s'entremêlant, se dédoublant, s’imbriquant...

Mais c'est tellement bon !

D'abord parce que, en dépit de la complexité de son intrigue, Marcus Malte sait, à chaque fois qu'il se sent trop largué, rattraper son lecteur juste à temps, en lui livrant, avec une savante parcimonie, l'indice juste assez explicite pour maintenir son intérêt.
Ensuite, parce que cette histoire alambiquée a un charme envoûtant, ambigu, qui suscite à la fois répulsion et fascination, la mélancolie s'y mêlant à la souffrance, l'amour à la violence et à la perversion, les fantasmes à la réalité.
Et enfin, dernier atout, et non des moindres, de ce roman : l'écriture de son auteur, riche de métaphores, qui sait se faire aussi poétique qu'efficace, et se métamorphoser subtilement selon la voix qui la porte.

Je ne connaissais pas cet auteur, mais si l'ensemble de sa bibliographie est à l'image de ce troublant "Garden of love", je me réjouis d'avance à l'idée de tous ses titres qu'il me reste à découvrir ! 

Commentaires

  1. Qu'est ce que j'ai aimé ce livre ! Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est un roman à la construction virtuose, dans lequel on aime se laisser prendre, embobiner. Un roman fascinant, oui. Par contre, j'ai lu d'autres romans ensuite du même auteur et j'ai été déçue. Il faudra que je relise celui-là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarrement, ce titre ne m'a pas donné envie de poursuivre pour l'instant la découverte de cet auteur, sans doute parce que je crains aussi, après un début si enthousiasmant, d'être déçue.

      Supprimer
  2. je recommence pour la 3ème fois
    - je crains de la noirceur profonde et je ne suis pas certaine que tu me rassures
    - je déteste la 1ère de couv que je trouve affreuse
    -MAIS, ton billet est tellement enthousiaste que j'ai très envie de passer sur tout ça et pour dire le vrai, même sans révéler l'intrigue, on a envie de connaître le dénouement.
    Vous êtes tous très unanimes, il est évidemment noté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord avec toi quant à cette repoussante couverture...
      Et oui, c'est un roman noir, mais on est tellement pris par le fil de l'intrigue que cela passerait presque au second plan...
      J'en retiendrai plus, je crois, sa construction impeccable, que l'aspect sordide de l'histoire (même si l'ambiance glauque contribue aussi à rendre le récit prenant...)

      J'espère, si tu plonges, qu'il te plaira à toi aussi...

      Supprimer
  3. Oui, il nous mène totalement par le bout du nez, et oui, c'est trop bon ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois d'ailleurs, si je me souviens bien, que c'est en faisant un tour par chez toi que j'ai noté ce titre. Il me semble que ton billet sur un autre des textes de Marcus Malte (un recueil de nouvelles, avec un prénom dans le titre) était moins dithyrambique.

      Supprimer
  4. Je me souviens de l'avoir terriblement aimé ce livre, mais curieusement, il ne m'en reste rien après quelques années, tant et si bien que j'ai dû dénicher mon commentaire sur un forum pour retrouver ce que j'en disais. C'était un vrai coup de cœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait qu'il ne t'en reste rien ne m'étonne pas : il se lit si vite qu'on ne prend pas vraiment le temps de s'en imprégner ... J'ai moi-même déjà oublié certains détails de l'intrigue !

      Supprimer
  5. C'est un coup de coeur pour moi : je n'en ai pas beaucoup alors j'en profite quand ils s'annoncent. Il est parfait en tout : traitement des personnages, intrigue, émotions ressenties. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel unanimité ! Je finis par me demander pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt !!

      Supprimer
  6. Un grand livre !!! J'adore cet auteur:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu d'autres titres à me conseiller ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire