(Re)lire Mauriac : un message de La coterie des sagouins...

Vous aimez que l'on vous conduise dans la dense amertume des obscurs tréfonds de l'âme ?
Depuis que votre arrière grand-oncle a légué tout son héritage aux bonnes œuvres de la paroisse, vous avez un scalpel contre la mesquinerie hypocrite de la bourgeoisie provinciale ?
Vous prenez un plaisir sadique à voir disséquer les failles des amours qui auraient pu être, mais ne sont jamais nés, étouffés dans le silence d'un feu de cheminée où le bois des landes crépite ?
Venez découvrir (ou redécouvrir) un univers suranné et oppressant, où toute joie est un péché, où la terre compte plus que les hommes ....
Mieux que Chabrol et Stephen King réunis, le monde impitoyable de Mauriac vous ouvre ses pages, peut-être un peu cornées et jaunies, mais terriblement palpitantes, pleines de rage et de coups de griffe.
Athalie et moi-même nous y sommes déjà risquées, à pas feutrés, nous avons rouvert "Génitrix", goûté son poison distillé avec tant d'amour que nous vous proposons de nous rejoindre, plumeaux en main, pour dépoussiérer vos étagères de lycéens / lycéennes, de sagouins et de sagouines en herbe ou en puissance, langues de vipères s'abstenir ...
Le 30 ou le 31 de chaque mois (selon le nombre de jours du mois, ce qui va me demander un tant soi peu de concentration ...), rendez-vous autour d'une oeuvre, sans obligation d'inscription ou de suivi : on peut s'y tremper une fois, pour tenter, ou prendre le grand bain, sous le feu du soleil piégeux, quand même ...

Le 30 novembre, rendez-vous avec "Les anges noirs".


Commentaires

  1. Ah mais je n'ai pas ça dans ma bib'. J'ai "Le noeud de vipères" et Thérèse Desqueyroux", lus il y a si longtemps que je les relirai volontiers. J'attends donc leur tour...

    RépondreSupprimer
  2. De même, avant de participer, je dois faire un détour par la bibliothèque paternelle, armée d'une lampe de poche et après escalade de quelques valises et couvertures oubliées: si je me souviens bien, ces livres de Mauriac sont au grenier !
    (Et du coup, ça te fait deux livres pour le 30 juin ? On peut avancer ou reporter notre lecture commune, tant que la date de publication n'est pas un lundi, jour du "short diary".)
    (Et en lien dans mon profil, un peu de pub pour un blog qui n'a rien à voir avec les livres, quoique...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut dire le vendredi 3 juillet, pour Waters ? Et j'espère que tu retrouveras cette Pharisienne, tu es pour l'instant la seule à avoir accepter de rejoindre notre cercle .. !

      Supprimer
  3. Petit cercle deviendra grand .... Peut-être .... On s'y tient quand même pour le 30 ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fait des fouilles dans la bibliothèque paternelle, point de "Pharisienne" mais entre les Gide et Bernanos, j'ai trouvé "La fin de la nuit", "Thérèse Desqueyroux" (le seul que j'ai lu), "Le noeud de vipères", "Destins" et "Les anges noirs". Je participerai donc pour une lecture commune quand un de ceux-là sera à l'honneur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire