"Le baby-sitter" - Jean-Philippe Blondel

Sans prétention...

"Le baby-sitter" ne m'a pas séduite d'emblée...
Un synopsis on ne peut plus banal (l'histoires d'un étudiant qui, pour boucler ses fins de mois, propose ses services comme gigolo... mais nooonnnn, je blague, comme baby-sitter évidemment), et un style, eh bien... plutôt ordinaire, sans ce charme qui habituellement vous enveloppe dès les premières lignes des romans de Jean-Philippe Blondel.

Puis, peu à peu, l'intrigue se met en place, patchwork de moments d'existence qui acquièrent une dimension fort touchante.

Car avec ses séances de baby-sitting, c'est finalement bien plus que de l'argent que gagne Alex. 

Il réalise que l'âge n'est pas obligatoirement synonyme d'assurance ou de plénitude, en constatant à quel point ces adultes qu'il côtoie sont parfois encore plus largués que lui, peinant à trouver un sens à ce qu'est devenue leur vie. Il pose sur ces couples, ces familles, le regard de sa jeunesse, s'interrogeant, face à ces adultes qui semblent avoir fermé la porte à leurs rêves, sur le sens à donner à l'existence, lorsque le quotidien, gangrené par les contraintes matérielles et organisationnelles, finit par devenir une sorte de croupissement.

La question des rapports parents-enfants est aussi abordée en filigrane, sans complaisance mais avec justesse, notamment sur la difficulté d'entretenir le fragile équilibre entre l'épanouissement de l'individu et le maintien de sa posture de père/mère et d'époux(se). L'arrivée d'un enfant ne suscite pas toujours, en effet, ce que l'on pensait être une évidence : l'amour et le don total de soi...

Au fil de phrases courtes, l'auteur égrène ces petits détails significatifs qui disent les petitesses, les failles et les blessures, mais aussi les joies, les élans généreux, les espoirs... Il parvient en quelques anecdotes à étoffer ses personnages, et à les rendre émouvants. "Le baby-sitter", sans tomber dans la mièvrerie ni dans la facilité, est un texte empreint de simplicité et d'humanité, et une belle histoire d'amitié.

Au final une lecture agréable...

>> D'autres titres pour découvrir Jean-Philippe Blondel :

Commentaires

  1. Ah ben moi j'ai pas aimé... J'ai trouvé le récit assez convenu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me suis dit au début, mais je me suis laissée prendre, au fil de ma lecture, au charme de cette histoire simple...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire