"Le monde aveugle" - Daniel F. Galouye

Dans les ténèbres...

Daniel F. Galouye utilise une idée simple mais ingénieuse pour dépayser son lecteur, et l'immerger avec naturel dans un univers étrange.

Les habitants de cet univers, évoluant dans un monde souterrain et obscur, ont depuis longtemps perdu la vue, et ont développé à l'inverse des capacités auditives et olfactives hors normes.
Leur religion voue un culte à Lumière, dont le concept, empreint de mysticisme et surtout d'une grande ignorance, leur est transmis de génération en génération. Ils en ignorent en effet quasiment tout, notamment la façon dont elle se matérialise aux individus.

Vivant sur un territoire apparemment assez restreint, et réparti sur deux niveaux (inférieur et supérieur), les membres de cette société des cavernes vivent entourés d’ennemis, parmi lesquels les fauve-souris, d'énormes et agressifs volatiles, et les redoutables ziveurs, voleurs de bétail d'autant plus effrayants qu'ils semblent détenir le secret d'une perception qui les rend anormalement habiles. Mais ce qu'ils craignent par dessus-tout, c'est la Radiation émanant du Monde originel, dont une barrière de roches les sépare et les protège.

L'intrépide Jared, obnubilé par la quête de Lumière, s'est aventuré brièvement au-delà de cette frontière, et a rapidement rebroussé chemin en y entendant des monstres et en y ressentant la présence d'un silence assourdissant et lourd de menace...

L'existence de la communauté est bientôt mise en péril : les sources d'eau indispensables à sa survie se tarissent à vue d’œil, et elle doit subir les incursions de plus en plus fréquentes au cœur de son territoire des monstres repérés par Jared lors de son expédition dans le Monde originel.

C'est avec un grand talent que Daniel F. Galouye met en scène son univers atypique, nous le rendant à la fois vaguement familier et surprenant, nous imprégnant habilement de la manière dont ses personnages perçoivent leur environnement. Les conditions dans lesquelles vivent ces derniers poussent le lecteur à s'interroger constamment sur la raison de leur présence dans ces lieux coupés du monde, sur l'origine de ce peuple dont l'héritage culturel évoque parfois nos sociétés, mais qui paraît avoir régressé à un état presque préhistorique. 

Un roman étonnant, bien mené... et une lecture fort agréable, mais pas que... son intrigue servant de prétexte à l'auteur pour initier une réflexion sur les mécanismes qui mènent à l'obscurantisme.

Une idée piochée chez Cuné.

Commentaires

  1. Belle pioche, celui me fait envie… C'est rare de trouver de la science-fiction sur ton blog, mais j'ai peut-être raté les articles en question. Très belle année et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je n'avais pas lu de SF depuis longtemps, et l'article de Cuné a été une occasion de renouer avec ce genre, que j'apprécie pourtant. Mes précédents billets sont consultables via le TAG "SF/Fantasy". De mémoire, mes dernières lectures s'apparentant à de la SF sont Stephen King et Philip K. Dick... belle année à toi aussi !

      Supprimer
    2. Merci je vais regarder ça… J'ai lu les deux premiers tomes de l'intégral Philip K Dick et j'en ai aimé aucun… Je n'accroche pas du tout.

      Supprimer
    3. Qu'est-ce qui t'a déplu ? Et quels titres as-tu lus, car j'ai moi-même eu une expérience très décevante avec cet auteur, lors de la lecture des Clans de la lune alphane, que j'ai trouvé... creux, inintéressant, vide... c'était un écrivain très prolifique, et je crois que son oeuvre compte aussi bien des pépites que des romans de séries Z...

      Supprimer
    4. Je n’ai plus les titres en tête, je m’étais fixé comme objectif de lire l’intégral et après avoir fini les deux premiers volumes aux éditions j’ai lu, je me suis arrêté… Je trouve que cela n’a pas très bien vieilli, la plupart des intrigues me passent par-dessus la tête et j’ai du mal à m'intéresser aux personnages. Je trouve ça presque brouillon et fatigant.

      Supprimer
  2. Un billet très intéressant et qui donne envie de découvrir ce livre. Parfait pour commencer l'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, c'est une lecture facile mais pas simpliste... j'espère qu'il te plaira si tu décides de le lire..

      Supprimer
  3. Je lis très peu de SF. J'ai toujours l'impression que je ne vais pas adhérer. C'est idiot, je sais mais c'est plus fort que moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en lis pas tant que ça non plus, mais quand j'ai l'occasion de le faire, c'est souvent avec plaisir. Il faut tomber sur les bons titres, car les romans de SF ont en effet tendance à vieillir plus mal que les autres, des idées révolutionnaires à une certaine époque peuvent sembler datées quelques années plus tard...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire