"Magique aujourd'hui" - Isabelle Jarry

"Tim ne savait plus jouir seul de ce qui lui était offert, car il avait désormais un interlocuteur permanent, une extension extérieure de lui-même qui abolissait toute solitude véritable".

Thimothée Bix vit dans un monde hyper connecté, à une trentaine d'années de nous. Ce monde, bien que légèrement futuriste, nous est fortement familier, les conditions de vie n'y ayant pas subi de véritable révolution. Les individus baignent en permanence dans un champ d'ondes électromagnétiques, le progrès technologique ayant suivi sa douce courbe ascendante. Les particuliers peuvent dorénavant posséder des robots, notamment dévolus aux tâches domestiques.
La relation que Tim entretient quant à lui avec son androïde, Today, va cependant au-delà de celle que l'on est censé avoir avec une machine. Today est à la fois son assistant -le jeune homme est chercheur-, un compagnon, un confident. Ce qui lui vaut d'être envoyé par les autorités en cure de déconnexion, le contrôle de son addiction à la technologie révélant un dépassement des normes admises. Il fait le choix d'être pris en charge par un "tuteur", et se retrouve ainsi en pleine campagne, dans une ruralité désertée, loin de tout objet connecté, en compagnie d'une quadragénaire autoritaire avec laquelle il ne se sent guère d'affinités. Pendant ce temps, Today, livré à lui-même, erre dans la ville, et fait des rencontres...

Isabelle Jarry aborde avec ce roman la question de notre rapport à la technologie, au progrès, mais aussi et surtout celle de notre rapport à l'autre et à nous-mêmes, compte tenu de la prolifération des moyens techniques de communication, et de la manière dont les machines modifient notre manière d’appréhender, physiquement et psychologiquement, notre environnement.

Elle le fait sans jugement ni parti pris, faisant de son héros un individu certes "connecté", mais néanmoins capable d'analyser son addiction avec suffisamment de recul pour considérer le progrès technique comme un moyen et non comme un but. Tim voit la technologie comme une possibilité de créer entre les individus un vaste tissu de connexions, se détachant de la logique de rentabilité temporelle et matérielle avec laquelle la plupart de ses semblables l'envisagent.

Lors de son séjour "au vert", il se montre ouvert à la beauté de la campagne, à sa tranquillité bucolique, et fait l'expérience de l'introspection, devenue possible grâce à la solitude qui l'entoure alors. Coupé du monde où règne une dynamique de communication continue, où rien n'est posé, pérennisé, où tout est passé au crible de la diffusion, il renoue avec les émotions, les réflexions que suscite cette immersion en milieu "naturel", sans toutefois remettre en cause son attachement à son mode de vie, dont la légitimité lui paraît évidente. Il prend conscience, avec une sorte de détachement qui lui évite de s'impliquer personnellement dans ce constat, à la fois de l'inéluctable et nécessaire propension de l'homme à se détacher de sa condition primitive en domptant son environnement, en lui imposant sa loi, et de la vanité qui préside à l'acharnement avec lequel il tente de se convaincre qu'il y est parvenu.

Porté par une écriture alliant élégance et simplicité, "Magique aujourd'hui" porte sur l'avenir de nos sociétés un regard ouvert, curieux, qui s'interroge avec sensibilité et clairvoyance sur la place de l'homme dans un monde où il conviendra sans doute d'être de plus en plus vigilant quant à la maîtrise de la technologie et de ses applications, afin que qu'il ne devienne pas un monde dont la technologie aura fini par prendre le contrôle... 


>> D'autres titres pour découvrir Isabelle Jarry :

Commentaires

  1. A priori, le sujet ne me tente guère ... J'ai du mal souvent avec le discours anti technologie, alors qu'en fait, je trouve ça vachement bien la technologie! Sans internet pas de blogs, par exemple. Mais bon, je pourrais me laisser tentée quand même parce que j'ai découvert il y a peu une série sur ce thème qui n'est pas du tout manichéenne, c'est "Black mirror", tu connais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais j'ai dû mal m'exprimer parce que l'intérêt de ce roman c'est qu'il n'est pas anti technologie justement ! Isabelle Jarry s'interroge sur notre rapport à la technologie, et à la façon dont elle peut modifier notre rapport aux autres, mais elle le fait sans apporter de réponse ou de jugement. J'ai plutôt l'impression que la conclusion sous-jacente c'est que la technologie est, de fait, une composante incontournable de notre avenir, et qu'elle n'est pas forcément synonyme de déshumanisation, si elle est utilisée à bon escient. Une conclusion qui me va bien, je ne suis ni anti ni pro technologie (ça n'aurait d'ailleurs pas de sens, la technologie en soi n'étant pas mauvaise), mais je l'utilise selon mes besoins, et ma façon d'être. Je n'ai pas par exemple de téléphone portable parce que je ne l'estime pas nécessaire, et que mon caractère indépendant et solitaire fait que l'idée d'être à tout moment localisable me hérisse mais je ne pourrais sans doute pas me passer d'ordinateur...
      bref, c'est vraiment un roman intéressant !

      Supprimer
  2. Bon, je ne sais pas trop... peut-être si l'occasion se présente un jour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en tous cas un livre qui se lit très facilement : il n'est pas très long, le style est fluide, et on s'attache au personnage de Tim, et même, étrangement, à celui de Today le robot !!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire