"Le voleur qui comptait les cuillères" - Lawrence Block

Drôle d'aventure.

Sympa. C'est le terme, sans doute un peu réducteur, qui me vient spontanément à l'esprit à l'évocation du roman de Lawrence Block que j'ai lu récemment.

Bernie Rhodenbarr, son personnage principal et narrateur, contribue pour beaucoup à ce ressenti. A la fois subtil et décontracté, aventurier et érudit, il est le maître comblé d'un chat sans queue mais pourvu d'une redoutable intuition, ainsi que l'heureux propriétaire, dans l'Upper East Side, d'une librairie d'occasion qui recèle des trésors mais où les clients, surtout des habitués, se font rares. Pour subvenir à ses besoins -mais aussi et surtout par passion- il exerce en parallèle la clandestine activité de cambrioleur, dans le genre gentleman, préférant à la violence la ruse, l'inventivité et le savoir-faire.

Sa meilleure amie Carolyn, qui tient le salon de toilettage canin situé à quelques pas de sa boutique, inspire elle aussi une irrémédiable sympathie, notamment par sa malice et sa réjouissante propension à l'auto dérision. Les dialogues entre ces deux compères sont souvent très savoureux.

Bernie est sollicité par un mystérieux Mr Smith -!- afin de dérober l'exemplaire rare d'une édition de Benjamin Buton, mission dont il s'acquitte avec une facilité déconcertante, mais qui se révèle n'être que le début d'une série d'événements insolites, et a priori sans lien les uns avec les autres. Il y est ainsi question, en vrac, de la mort suspecte d'une vieille dame allergique à l'arachide, d'une collection de boutons, de l'extrême agoraphobie d'un richissime New-Yorkais... l'auteur se livrant à des digressions dont les érudits méandres m'ont parfois un peu perdue (il faut dire que l'art de la faïencerie coloniale ne m'a jamais passionnée).

Mais peu importe l'intrigue tirée par les cheveux, et les quelques passages que je me suis autorisée à lire en diagonale... J'ai passé en compagnie de Bernie et de ses acolytes un très bon moment, certains passages m'ont même bien fait rire, et ça, c'est toujours bon à prendre !

Commentaires

  1. Je vois le genre de sympathique que c'est et je crois que ça pourrait bien me plaire.:-) Je note pour les envies de lectures divertissantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ça, c'est vraiment divertissant, mais c'est aussi très bien écrit...

      Supprimer
  2. savais tu que Lawrence Block est un de mes auteurs préférés ! Et pourtant, paradoxalement en sept ans d'existence je ne l'ai jamais chroniqué sur mon blog ! je crois que je me le garde pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien non, je ne savais pas, du coup... j'ai aussi noté Ballade entre les tombes, de cet auteur. Si j'ai bien compris, Bernie Rhodenbarr est un personnage récurrent de ses romans, et je serai ravie de le retrouver dans d'autres aventures !

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais entendu parler de cet auteur. Mais ça a l'air sympa, comme tu dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, c'est l'assurance de passer un bon moment !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire