"Octobre" - Søren Sveistrup

"Le chagrin est un amour qui n'a plus de maison."

Récemment noté chez Dasola, "Octobre" n’a pas fait long feu sur mes étagères… Et il a tenu ses promesses, en alliant suspense haletant, richesse de l’intrigue et personnages consistants.

Une jeune mère est retrouvée morte et mutilée dans un square pour enfants de la banlieue de Copenhague. Ce meurtre est bientôt suivi d’un autre perpétré selon le même mode opératoire. La présence sur les scènes de crime de bonhommes en marron s’accompagne par ailleurs d’une inexplicable découverte, celle des empreintes de la fille adolescente de la ministre des affaires sociales Rosa Hartung, disparue un an auparavant et présumée morte, bien que les aveux de son assassin n’aient pas permis de retrouver son cadavre.

Naia Thulin est chargée de l’enquête. Cette jeune inspectrice et mère célibataire se languit de sa future mutation à la division de la cybercriminalité, où elle pourra bénéficier d’équipements high-tech au sein d’une équipe jeune et dynamique. Elle se voit adjoindre pour cette mission Mark Hess, qui vient d’être temporairement mis sur la touche par Europol, où il exerce depuis une dizaine d’années, dans le cadre d’une mesure punitive dont on ignore les motifs. Il la seconde en dilettante, ne pensant qu’à son retour à La Haye, ce qui finalement arrange Thulin, qui préfère enquêter seule, sans avoir dans les pattes cet importun collègue sans cesse collé à son portable…

Mais peu à peu, aiguillonnés par leur curiosité respective, ils s’investissent dans l’affaire au point de faire grincer des dents une hiérarchie réticente à rouvrir l’affaire Hartung, car davantage préoccupée par l’avancement et son taux de réussite que par la vérité. Le duo, tenace, et bien que souvent à contretemps, s’engage sur un terrain miné, et patauge…

On ne s’ennuie pas une seconde à la lecture d'"Octobre", roman addictif et très réussi, riche de rebondissements et de fausses pistes, dont l’intrigue, dense, est portée par des personnages (même secondaires) dotés d’une complexité qui les rend palpables. Søren Sveistrup nous fait entrevoir les dessous de cette société du bonheur qu’est censé représenter le froid Danemark, en abordant le glauque et douloureux sujet de la maltraitance infantile, et d’institutions qui peinent à y faire face… 



Et c’est un pavé ! :

Commentaires

  1. j'ai bien aimé cette lecture on ne respire pas un seul moment très efficace

    RépondreSupprimer
  2. La citation d'entrée est magnifique, juste magnifique ! Il m'a l'air d'être très bon ce polar, bien ficelé et à mon avis bien écrit, tout pavé qu'il représente (je le note, je le note...et son titre me rappelle la sublime chanson de Francis Cabrel que je dédie à chaque fois que je l'entends à mon aînée née en octobre... Mais là je m'egare)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, non tu ne t'égares pas tant que ça, j'ai failli mettre un lien You tube vers la chanson de Cabrel à la fin de mon billet, j'avais sa chanson dans la tête pendant toute ma lecture (et "vous vous jouerez dehors, comme les enfants du Nord".. colle parfaitement au sujet du roman !). Et sinon oui, un excellent polar !

      Supprimer
    2. Alors dand ce cas, le titre a été sciemment choisi en rapport avec la chanson d'après ce que tu as repéré.

      Supprimer
    3. Oh, je pense plutôt qu'il s'agit d'une coïncidence, je ne sais pas si un auteur danois aurait l'idée d'intituler son roman comme la vieille chanson d'un auteur français sans doute pas très connu hors de ses frontières ?..

      Supprimer
  3. Je me lance moi aussi dans ce polar ,hors de mes contrées habituelles.
    Belle citation en entête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, bonne lecture dans ce cas, n'hésite pas à revenir ici quand tu l'auras terminé pour donner ton avis, et me dire si tu avais deviné qui est l'assassin (son identité m'a inconsciemment effleuré, l'espace d'un instant, puis j'ai finalement été tout de même surprise !)

      Supprimer
    2. Oui,volontiers.

      Supprimer
  4. Il se confirme de plus en plus que c'est un roman à ne pas manquer. C'est bien noté et surligné :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec tous ces avis enthousiastes, difficile en effet de faire l'impasse...

      Supprimer
  5. Je ne lis pas de polar mais je crois qu'il va falloir que j'ouvre un peu mon horizon... parce que là, tu me donnes vraiment envie de lire ce pavé. Oh la la... Je vais arrêter de venir sur ton blog, si tu continues comme ça. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, toi qui aimes parfois les incursions dans les zones obscures, je m'étonne que tu lises si peu de polar (le Collette, c'en était un, non ?)..

      Supprimer
    2. Et non Le Collette n'en était pas un, c'était de l'anticipation...

      Supprimer
  6. Que des lecteurs enthousiastes, là ça compte!

    RépondreSupprimer
  7. Très efficace, ça se lit comme on regarde une bonne série...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, je suivrai de près cet auteur s'il persévère dans l'écriture..

      Supprimer
  8. Un pavé redoutablement efficace! J'avais adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je me rends compte qu'il a été lu et apprécié par de nombreux lecteurs de très bon conseil ! J'ajoute un lien vers ton billet.

      Supprimer
  9. Il est dans ma PAL, j'ai vu tellement de belles critiques sur ce roman :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je l'ai lu l'année passée sans faire de billet. Je fais partie des enthousiastes aussi (et maintenant il est en poche).

    RépondreSupprimer
  11. Je l'avais repéré aussi et j'ai failli me l'acheter en numérique (il était en promo), mais bon, je ne le "sens" pas pour en ce moment, donc on verra ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines scènes sont en effet violentes... Mais pourquoi pas à l'occasion de l'édition 2021 du pavé de l'été ?!

      Supprimer
  12. je l'ai noté aussi, ça confirme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a suscité un véritable engouement, mais ce n'est pas étonnant, on ne peut pas le lâcher une fois entamé !

      Supprimer
  13. Repéré aussi et très tentée ! Un thriller captivant et réussi, ça ne se refuse pas. Ton billet me confirme que je ne devrais pas être déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le pense aussi... si comme moi, tu aimes lire des bons polars en période estivale, c'est le moment !!

      Supprimer
  14. Tout le monde semble aimer alors pourquoi pas.. (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un thriller très efficace, et pas simpliste, l'occasion de passer un moment prenant !

      Supprimer

Publier un commentaire

Compte tenu des difficultés pour certains d'entre vous à poster des commentaires, je modère, au cas où cela permettrait de résoudre le problème... N'hésitez pas à me faire part de vos retours d'expérience !