"Mr Gwyn" - Alessandro Baricco

Argumentaire de vente...

Ne lisez pas la quatrième de couverture...

Laissez-vous surprendre, séduire...

Rares sont les auteurs qui, comme Alessandro Baricco, peuvent concevoir ces histoires inclassables, qui pourraient "techniquement" être réelles, mais sont imprégnées d'un léger parfum de surnaturel, qui paraissent extraordinaires parce qu'elles sont la concrétisation de projets a priori fous, irréalisables, prenant naissance dans l'esprit d'individus prêts à aller jusqu'au bout de leur imagination, persuadés que c'est ce qui leur permettra d'être eux-mêmes...

Peu d'écrivains ont comme lui ce talent de l'ellipse, cette capacité à exprimer tellement en si peu de mots, à nous familiariser en quelques pages avec cette écriture riche de sous-entendus, de connivences, qui nous installe dans la certitude d'être l'unique lecteur de ses romans, et d'être initié à un même langage, tout en profondeur et sincérité.

Combien savent, comme lui...
... nous convaincre que si le monde est souvent désespérant, cruel, il est aussi riche de beauté et de poésie ?
... tracer en quelques coups de plume, par des mises en situations originales, par une réjouissante inventivité quant aux particularités physiques ou psychologiques de ses personnages, des portraits à la fois si étonnants et si consistants ?
... imaginer des dénouements que l'on n'attendait pas forcément, mais qui nous paraissent, aussitôt découverts, tellement justes et évidents ?
... allier en cette subtile et incompréhensible alchimie détresse et douceur, mélancolie et optimisme ?

"La seule chose qui nous fait nous sentir vivants est aussi ce qui, lentement, nous tue".

Quant à vous en dire plus sur le thème de "Mr Gwyn", vous présenter ses héros, vous dévoiler son synopsis, ne comptez pas sur moi ! Je l'ai moi-même lu sans avoir aucune idée ce dont il y était question, et c'est ce qui m'a sans doute permis d'apprécier d'autant plus la musique si particulière qu'Alessandro Baricco vous fait entendre en sourdine, d'être baignée par la douce lumière qui semble émaner de son écriture, de me laisser porter par le plaisir serein que procure son histoire atypique et si touchante...

J'ai eu le plaisir de faire cette lecture en commun avec Jérôme : son avis est ICI.

>> D'autres titres pour découvrir Alessandro Baricco :
*Homère, Iliade
*Océan mer
*Châteaux de la colère
*Soie
*Novecento : pianiste
*Sans sang

Commentaires

  1. Bravo pour ton billet qui devrait donner envie de lire ce petit roman !
    Et merci pour les top 100 dans la colonne de droite, c'est super !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, oui, qu'il aura de nombreux lecteurs (et je dis ça surtout pour leur bien !). Et de rien pour le lien vers les TOP 100, c'est un plaisir pour moi que d'aller de temps en temps y piocher des idées de lectures..

      Supprimer
  2. Un roman superbe. Et la mélancolie prend le pas sur une quelconque forme de nostalgie (même si Mr Gwyn ne se sent plus en phase avec le monde qui l'entoure), c'est une nuance qui fait toute la différence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça : Baricco trouve un improbable équilibre qui fait que l'on ressent une certaine forme de mélancolie, mais pas de tristesse. J'ai beaucoup pensé aux romans de Murakami pendant cette lecture, dont je trouve les ambiances assez similaires.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je crois qu'il est difficile de ne pas tomber sous le charme de cette belle histoire..

      Supprimer
  4. Je suis convaincu. Très emballé par ta chronique et ce que tu dis de la manière de cet auteur que je n'ai jamais lu. Et pour porter le coup final, tu parles de Murakami dans un commentaire. J'achète.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira. Mais si tu aimes Murakami, tu devrais être séduit par Baricco.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas lu celui-ci mais je trouve que tu parles très bien de la magie de l'écriture de Baricco.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé cette magie dans d'autres de ses titres, tu seras conquise par Mr Gwyn, dont l'histoire est vraiment très belle.

      Supprimer
  6. Et bien sûr qu'on peut donner envie de lire un livre sans en rien dévoiler ! Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que, si tu concrétises cette envie, tu y prendras autant de plaisir que moi !!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire