"Là où les tigres sont chez eux" - Jean-Marie Blas de Roblès (4)

Conclusion...

Voici donc venu le temps de laisser derrière nous Athanase et Eleazard, Elaine et Mauro, Moéma, Loredana, Nelson et les autres... "Là où les tigres sont chez eux" s'est révélé être le roman idéal pour réaliser une lecture commune selon les modalités que nous avions définies avec Claudialucia. Son foisonnement et sa longueur se prêtent à merveille aux digressions, aux échanges à bâtons rompus...

Je dois avouer, à l'issue de la lecture de cette dernière partie (du chapitre XXVI à l'épilogue), deux petites déceptions, que j'ai commencé à évoquer dans mon précédent billet. 

D'une part, je regrette que l'auteur ne se soit pas attardé davantage sur certains personnages. Il lance des pistes intéressantes, évoquant des fêlures, des contradictions, mais ne les exploite ensuite pas vraiment, ou de manière trop brève. Athanase est sympathique, ses aventures réjouissantes, mais il occupe à mon avis une place trop prédominante, aux dépens des autres héros. Il a d'ailleurs fallu que je parvienne à la fin du roman pour me poser des questions sur le choix narratif de l'auteur consistant à dérouler en alternance des intrigues que séparent plus de trois siècles... quel parallèle a-t-il voulu établir entre un Athanase qui, aveuglé par sa foi, se fourvoie lorsqu'il analyse la culture d'autres peuples à l'aune du catholicisme occidental, et des hommes d'aujourd'hui qui ne songent même pas à tenter de comprendre l'autre et sa différence, ne le considérant qu'en fonction de ce qu'il peut lui rapporter, qu'il s'agisse d'or, de pouvoir ou de bonne conscience ?


D'autre part, bien que je l'ai pressenti lors de la lecture du troisième quart du récit, j'espérais encore vaguement un dénouement réunissant les différents pans de l'intrigue... espoir déçu, qui m'a laissé l'impression que son histoire avait quelque peu échappé à Jean-Marie Blas de Roblès, comme s'il avait tiré sur trop de fils de sa pelote pour pouvoir lui rendre une forme présentable... impression confortée par une fin à mon sens inaboutie.

Pour autant, je conserverai de cette lecture un souvenir positif, lié au dépaysement qu'elle m'a procuré, à sa richesse stylistique, et à la capacité imaginative de l'auteur.

Et puis j'ai apprécié ces rendez-vous du samedi avec Claudialucia et ses billets toujours passionnants !

>> L'épisode 1 (chapitres I à VII)
>> L'épisode 2 (chapitres VIII à XV)
>> L'épisode 3 (chapitre XVI à XXV)

Commentaires

  1. J'avais programmé à 14H mais il n'est pas paru ! Les mystères de blogspot ? Je suis d'accord avec ce que tu dis dans cette conclusion. C'est vrai, on reste un peu sur sa faim par rapport aux autres personnages et aussi aux autres récits. j'ai regretté et même été parfois frustrée mais le côté positif domine. Le lien qu'il y a entre Athanase et le Brésil ? à mon avis , c'est ce que j'ai appelé la démesure, l'inattendu, le monstre savant : un homme qui échappe aux normes et un pays de même dans sa vastitude, sa bigarrure, sa végétation, ses excès dans la misère, dans les écarts entre riches et pauvres, dans la violence.... Par contre, je n'en ai pas parlé mais je ne comprends pas pourquoi le manuscrit envoyé à Eléazard est un faux, une mauvaise blague de son prétendu ami. Qu'est ce que cela apporte dans le roman et quel est le sens ? Qu'en penses-tu ?

    Moi aussi j'ai apprécié cette LC et donc je te dis en Septembre ! Passe de bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste de laisser mon commentaire sur ton billet (crois-tu que cette LC a instauré une sorte de télépathie entre nous !?). Pour le faux manuscrit, il m'a semblé qu'il s'agissait d'une boutade de l'auteur à l'attention d'Eléazard, un peu comme s'il lui disait : "tu vois, ce n'était pas la peine de se montrer si sérieux et au départ si remonté envers cet olibrius d'Athanase puisque tout ceci n'était qu'une blague", j'ai trouvé ça assez drôle, d'ailleurs ! Je te souhaite moi aussi de bonnes vacances, de mon côté c'est en août : randonnées en montagne (dans le parc du Mercantour) et lecture seront au programme !

      Supprimer
    2. J'ai beaucoup aimé vos analyses à quatre yeux. Une suggestion serait de faire des billets "cachés" par lien séparé sur les personnages qui vous intéressent dont vous ne pouvez parler en profondeur sans dévoiler une partie de l'histoire....

      Supprimer
    3. Ces modalités de lecture commune nous ont bien plu à nous aussi ! Et c'est une bonne idée que tu nous soumets là, parce qu'on est tenté, lorsqu'on écrit plusieurs billets sur un même titre, d'en dire beaucoup... à mettre de côté pour septembre, donc, au moment où nous renouvellerons peut-être l'expérience !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire