LE RECAPITULATIF DE L'ACTIVITE

"L’île du Point Nemo" - Jean-Marie Blas de Roblès

"Nous sommes en France, Monsieur, ce ne sont pas les tas de fumiers qui manquent."

Comment résumer ce grand fourre-tout drolatique et échevelé ? Je ne m’y risquerais pas. D’ailleurs, cela n’aurait pas vraiment d’intérêt…

Disons simplement que cela débute par un fait divers aussi étonnant que macabre : la découverte de trois pieds humains chaussés d’une basket identique, en divers lieux d’Ecosse formant un triangle équilatéral au centre duquel se trouve un coffre-fort, où une célèbre pierre précieuse vient d’être volée. Cette pierre appartient à une certaine Lady MacRae, ancienne maîtresse de Martial Cantarel, dandy fortuné et opiomane, exceptionnellement doué pour résoudre les énigmes, que son ami John Shylock Holmes (qui n’a aucun lien de parenté nous précise-t-on, avec un certain Sherlock) sollicite pour retrouver le diamant.

C’est le point de départ d’aventures rocambolesques et voyageuses à bord d'improbables engins, entrecoupées de digressions a priori incongrues. Nous retrouvons ainsi à intervalles réguliers le patron pervers d’une entreprise de livres numériques ; un couple Bonacieux expérimentant les plus stratagèmes les plus farfelus pour soigner l’impuissance de monsieur ; une Belle au bois dormant ; un sinistre psychopathe japonais élaborant des trophées avec les poils pubiens de ses victimes ; une gouvernante au sang-froid à toute épreuve et très inventive (notamment à l’origine d’une trappette anti-viol), et la liste est loin d’être exhaustive…

C’est comme si Jean-Marie Blas de Roblès avait pioché dans notre grand panthéon littéraire des morceaux de récits d’aventure et d’espionnage, quelques doses de science-fiction ou de romans policiers, des brassées de feuilletons du XIXème siècle, et avait mélangé le tout pour constituer son propre puzzle qui non seulement se revendique clairement de toutes ces inspirations éclectiques, mais en joue avec une maîtrise et un furieux enthousiasme qui rendent la lecture hautement réjouissante.

"L’île du Point Nemo" constitue donc un joyeux mélange de genres et d’époques, mais aussi, par l’enchâssements de récits créant une mise en abyme narrative, de fiction et de réel. On s’amuse des anachronismes qui surgissent comme par inadvertance -une tablette tactile dans un monde où la voiture n’existe pas encore, un continent de plastique évoqué à une époque où le plastique n’a a priori pas encore été inventé…-, tout en se surprenant parfois à frissonner à l’occasion d’un passage particulièrement macabre ou sanglant. Mais on rit, surtout, parce que c’est trépidant, inventif et loufoque, voire par moments grivois.

Que du plaisir !



Un autre titre pour découvrir Jean-Marie Blas de Roblès (en 4 billets, car nous avions expérimenté, avec Claudialucia, la lecture commune sous forme d’épisodes) :

Commentaires

Le Bouquineur a dit…
J'avais beaucoup aimé ce roman : "Si vous chérissez Jules Verne, si Alexandre Dumas vous enchante, vous serez en terrain connu car l’auteur avec ce roman, nous renvoie vers ces illustres écrivains tant par la forme endiablée du récit avec ces rebondissements improbables et ces digressions ébouriffantes que par son ton, et le lecteur en vient à être troublé quand des références très modernes (ordinateurs et liseuses électroniques) lui rappellent soudain qu’il n’est pas au XIX siècle mais de nos jours."
Sandrine a dit…
Je crois me souvenir que ce titre a pas mal fait parler de lui, en bien, il y a quelques années et que je l'avais noté dans une liste désormais perdue, comme tant d'autres...
Athalie a dit…
Ho là là ! Quel bon souvenir de lecture que tu fais ressurgir là ! Qu'est-ce que je l'avais aimé celui-là ! Merci pour le lien mais en relisant ma note, je me dis qu'elle est bien foutraque, j'avais dû me laisser emballée par l'élan romanesque, ce bain d'histoires, de clins d'oeil et d'aventures ... ravie que tu l'ai aimé visiblement autant que moi.
keisha a dit…
Ho la oui!!! Mon avis foutraque et enthousiaste, forcément!
https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/2014/12/lile-du-point-nemo.html
Kathel a dit…
J'en ai lu d'autres de l'auteur, mais pas celui-ci... qui n'est pas (tout à fait) un pavé ! Je viens d'aller vérifier en m'étonnant que tu n'aies pas attendu le début de la saison desdits pavés !
La petite liste a dit…
Il m'attend en audio-livre mais je ne m'y suis pas encore risquée ;-)
Ingannmic, a dit…
@Le Bouquineur = on va croire que j'ai plagié ton billet ! Nous nous rejoignons parfaitement...
Ingannmic, a dit…
@Sandrine = perdre des listes peut aussi être une bonne méthode pour faire baisser ses piles ! Mais je t'encourage à renoter celui-là, c'est la certitude d'un bon moment en perspective..
Ingannmic, a dit…
@Athalie = mais il est parfait ton billet, il m'a autant plu que le roman de Blas de Roblès, qui constitue une épopée décoiffante !
Ingannmic, a dit…
@Keisha = lien rajouté (mais je ne peux pas lire ton billet...) !
Ingannmic, a dit…
@Kathel = j'ai vérifié aussi, parce que comme ça, il fait quand même épais et je me suis dit qu'en poche, peut-être (mon exemplaire est en grand format)... mais non.
Mais mon prochain billet évoquera un titre éligible aux "petits" pavés de Sibylline, que tu abandonné, je crois, si je me souviens bien d'un de tes commentaires sur un billet récent de Choup....
Ingannmic, a dit…
@La petite liste = si l'audio est bien fait, ça doit être quelque chose ! Je suis très curieuse de ton futur avis, du coup.
luocine a dit…
j'hésite j'ai sans doute tort mais parfois les romans trop "foutraques" me désarçonnent et je ne n'accroche pas ; et puis je dois l'avouer je n'aime pas Jules Verne
Ingannmic, a dit…
@Luocine = on retrouve certes beaucoup d'éléments des romans de Jules Verne = le rythme, l'aventure et la dimension scientifique, mais pas que, et c'est le mélange des genres et des références qui fait le sel de l'ensemble. Et je ne dirais pas que c'est foutraque parce que malgré la multitude des pans de l'intrigue et le foisonnement de rebondissements, la structure du récit est suffisamment maîtrisée pour que l'on se s'y sente pas perdu.
A toi de voir, donc !
Electra a dit…
le titre me parlait mais je ne connais pas
bon pour le moment, pas du tout envie de ce genre de lecture
mais c'était sympa de voir que tu t'es bien amusée !
je lis je blogue a dit…
Vous êtes tous unanimes ! Ce roman a l'air très imaginatif et pétillant
Fanja a dit…
Il a vraiment tout pour me plaire ce roman, il a même l'air fait pour moi ! Il est en projet de lecture depuis un moment, on avait parlé LC d'ailleurs, il me semble, mais tu as bien fait de te lancer, je ne pense pas pouvoir le caser cette année, même s'il me tente terriblement, encore plus en te lisant. Merci de m'avoir éclairée sur son éligibilité au book trip en commentaire chez moi.:) Je vais le ranger dans les inclassables en attendant d'en savoir plus.^^
Ingannmic, a dit…
@Electra = et tu n'as pas envie de t'amuser toi aussi ?!
Ingannmic, a dit…
@Fanja = non mais décidemment, entre la LC que j'ai loupée et ça... désolée, j'ai oublié, parce que je ne me le suis pas noté. Avec l'âge qui avance, je ne peux de moins en moins me fier à ma mémoire ! J'ai en revanche noté de revenir vers toi pour une LC éventuelle de L'île de Robert Merle. Je ne sais pas si ça rentre dans ton programme, mais comme c'est un pavé, on peut faire d'une pierre deux coups.
Sacha a dit…
Que d'auteurs aimés dans ces clins d'oeil... Il va falloir que j'aille regarder ça de plus près.
Ingannmic, a dit…
@Sacha = c'est sûr que si tu aimes Dumas, Jules Verne, Conan Doyle... il faut retenir ce titre ! Rien à voir avec la littérature, mais j'ai aussi trouvé par moments que la fameuse gouvernante (celle de la trappette anti-viol, invention géniale ! ) avait des airs d'Emma Peel (de Chapeau melon et bottes de cuir) !
manou a dit…
Dois je avoir honte de dire que je n'ai jamais lu cet auteur et pourtant je viens de le vérifier il est dans mes carnets, en attente. Il va falloir que je me décide, alors pourquoi pas pour ce titre que tu nous présentes si bien...Merci
Ingannmic, a dit…
@Je lis je blogue = je ne sais pas pourquoi, ton commentaire était passé dans les spams...
Et pas étonnant que ce roman fasse l'unanimité, c'est un tel plaisir de lecture ! A retenir, donc.
Ingannmic, a dit…
@ Manou = honte, je ne crois pas... mais peut-être un peu de regret de ne pas l'avoir encore lu, ou de la joie à l'idée qu'il te reste à lire !